Retour

Une conseillère de Grandes-Piles sous la loupe de la Commission municipale du Québec

La Commission municipale du Québec (CMQ) est de passage cette semaine à Shawinigan en lien avec des allégations de manquement à l'éthique au conseil municipal de Grandes-Piles.

Une citoyenne, Pascale Gilbert, reproche à la conseillère Carolle Moisan d'avoir été en position de conflit d'intérêts, car elle est active au sein de plusieurs comités. Carolle Moisan est notamment impliquée dans l'organisation de l'événement Festi-Volant.

Pascale Gilbert s'est plainte à la Commission municipale du Québec.

Les juges administratifs de la CMQ devront maintenant déterminer si Carolle Moisan a contrevenu au code d'éthique et de déontologie de sa municipalité.

Le maire de Grandes-Piles, Daniel Petit, était présent à l'audience mardi. Il ne témoignera pas dans cette affaire, car il n'était pas en poste au moment des faits reprochés.

Daniel Petit affirme s'être déplacé en soutien à Carolle Moisan, qui est toujours conseillère. Le maire reconnaît qu'elle est très impliquée dans la vie sociale de Grandes-Piles, mais que ce n'est pas anormal.

Les audiences se poursuivent jusqu'à mercredi. Les juges administratifs auront ensuite quatre-vingt-dix jours pour rendre leur décision.

Avec les informations de Marie-Ève Trudel

Plus d'articles

Commentaires