Retour

Une invasion historique de papillons au Québec

Ce n'est pas une impression, les papillons sont beaucoup plus nombreux qu'à l'habitude ces jours-ci dans les champs, les rues et les jardins. Il y a même une quantité historique jamais observée de belles-dames sur le sud du Québec, selon un spécialiste.

Maxim Larrivée, chef de la recherche et des collections à l’Insectarium de Montréal et spécialiste des papillons, explique que les belles-dames, à ne pas confondre avec les monarques, sont des papillons migrateurs qui viennent passer l’été dans le sud du Québec.

Si on en croise davantage ces jours-ci, c’est d’abord parce que des vents défavorables à leur migration soufflent sur la province, ce qui les forcent à rester au sol en attendant de meilleures conditions.

« D’habitude, les papillons belles-dames volent à quelques centaines de mètres en altitude, donc on a moins de chance de les observer », remarque M. Larrivée.

Si on en voit plus, c’est aussi parce qu’il y en a plus, explique le spécialiste des papillons. Arrivées en grand nombre très tôt ce printemps, les belles-dames se sont multipliées en grande quantité durant l’été.

En attendant des vents propices à leur migration vers le sud, les papillons belles-dames s’abreuvent de nectar et font le plein d’énergie. Rendez-vous donc pour quelques jours encore dans les champs et les jardins fleuris, ou au Jardin botanique de Montréal pour observer ce phénomène rare.

Plus d'articles

Commentaires