Retour

Une marche pour appuyer l'industrie des hydravions à lac à la Tortue

Plus de 250 personnes ont marché samedi en soutien à l'entreprise Bel Air Laurentien Aviation à Shawinigan dans le secteur du lac à la Tortue.

Les organisateurs de la marche affirment vouloir conserver de nombreux emplois liés à l'aviation en Mauricie. Ils souhaitent aussi faire reconnaître le caractère historique de l'endroit. L'hydrobase du secteur a été le premier du genre au Canada.

« On a vraiment beaucoup de voyageurs, des Français en fait, qui viennent pour survoler surtout à l'automne pour voir les belles couleurs donc on ne veut pas que ça cesse parce qu'on fait parler de nous à l'extérieur », dit Émilie Lefebvre, l'instigatrice de la marche.

Procès en cours

Depuis plusieurs années, les riverains du lac à la Tortue se plaignent du bruit que produisent les hydravions touristiques qui se posent sur le cours d'eau durant l'été. Un recours collectif a d'ailleurs été intenté contre l'entreprise en 2011. Les plaidoiries pour le recours collectif devraient reprendre le 26 juin.

Pour Émilie Lefebvre, tout est une question de choix. « Ça vient avec les avions, quand on choisit le lac à la Tortue, on choisit Bel-Air aviation », dit-elle.

Sentiment partagé par une autre participante à la marche. « Quand on choisit de s'établir, habituellement, on choisit l'environnement, dit Julie Perreault. Qu'il soit sonore, visuel, ça vient avec. Aller s'installer près d'un train, on ne fera pas tasser le train parce que justement, on n'aime pas ça! »

L'initiative est évidemment vue d'un bon oeil par l'entreprise.

« C'est des gens qui sont du lac, qui sont nés au lac, qui ont parti ce mouvement-là, alors pour nous, c'est vraiment touchant », dit la vice-présidente de Bel Air Laurentien Aviation, Danielle Mongrain.

La page Facebook « Je supporte Bel Air Aviation » compte plus de 4600 membres.

D'après les informations d'Anne-Andrée Daneau

Plus d'articles