Retour

Une meilleure surveillance policière exigée la nuit sur l'autoroute 20

La présence policière de nuit sur l'autoroute 20 serait déficiente dans la région de Drummondville. C'est ce qu'affirme le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) qui réclame un changement de cap de la Sûreté du Québec (SQ).

Le problème serait marquant depuis la refonte de la desserte autoroutière, amorcée par la SQ l'été dernier. « On ne voit plus d'autos-patrouilles de la SQ sur l'autoroute 20 de nuit. On a su que le poste autoroutier a été fermé et depuis janvier on ne voit plus les autopatrouilles de la SQ! », déplore le président du SFPQ, Frédérick Dagenais.

Le syndicat exige que les choses changent. Cette demande survient dans la foulée d'un accident survenu sur l'autoroute 20 le 3 mars dernier. Un automobiliste dans la vingtaine avait alors embouti une camionnette du ministère des Transports. Le travailleur, qui n'a pas été blessé, roulait lentement sur l'accotement tôt le matin à la recherche de débris.

« Ce que l'on réclame, c'est que le gouvernement prenne ses responsabilités et ramène des patrouilles de la SQ pour la sécurité de nos travailleurs et les citoyens de la région », ajoute M. Dagenais.

Sans établir de lien de cause à effet direct, le président du syndicat estime néanmoins que le statu quo ne peut durer.

Même son de cloche du côté de l'Association des policiers provinciaux du Québec. « Nous avons fait des représentations à la SQ pour leur dire que leurs coupes se font trop sentir », soutient son président, Pierre Veilleux.

La SQ se défend

Malgré ces plaintes, la Sûreté du Québec se défend de lésiner sur la sécurité des usagers de la route à Drummondville ou ailleurs. « La Sûreté du Québec est sur les autoroutes même la nuit. Ce sont les patrouilleurs de la MRC Drummond qui répondent aux appels. Nous avons des effectifs. Parfois, on peut ne pas voir les autos de police, mais la desserte autoroutière est quand même respectée », assure le porte-parole de la SQ, Hugo Fournier.

Cette couverture demeure toutefois insuffisante maintiennent les deux syndicats qui promettent de maintenir la pression.

Plus d'articles