Retour

Une mère de Trois-Rivières dénonce la violence subie par son fils lors d'un match de hockey

Une mère de Trois-Rivières dénonce la violence subie par son fils de 16 ans lors d'un match de hockey mineur et condamne l'inaction de l'organisation Hockey Mauricie.

Un texte d'Amélie Desmarais

 Jérémie Duschesne-Sauriol a été victime, en décembre dernier, d'une mise en échec par-derrière, une pratique interdite dans le hockey mineur, alors qu'il n'avait même pas la rondelle en sa possession. À la suite de l'impact, il a fait un plongeon et s'est retrouvé tête première dans la bande.

Sa mère, Sylvie Sauriol, s'inquiète encore aujourd'hui des séquelles que pourrait laisser cet acte violent sur lui. Le joueur fautif, quant à lui, a eu droit à une suspension pour 2 matchs et à 5 minutes de pénalité.

Ce souvenir est particulièrement douloureux pour elle, d'autant plus qu'en tant que neuropsychologue, elle est bien placée pour comprendre la gravité de la situation. « L'impact a été extrêmement violent, confie-t-elle. Je me suis levée pour aller dans la chambre des joueurs. Je me suis dit, il a un traumatisme crânien c'est sûr. »

Jérémie a passé 2 jours aux soins intensifs. Il était confus et encore aujourd'hui, il ne reconnaît pas plusieurs de ses amis. L'adolescent qui passait beaucoup de temps sur les médias sociaux a dû cesser d'aller sur Facebook. Il a demandé à sa mère de prévenir ses amis.

« J'explique ce qu'il a vécu puis que pour cette raison-là, il ne vient pas sur les réseaux sociaux parce qu'il ne les reconnaît pas, explique sa mère. Ce n'est pas pour être méchant, mais ça le rend mal à l'aise. »

Jérémie jouait au hockey depuis l'âge de 7 ans. Son aventure avec les Ducs de Trois-Rivières-Ouest est malheureusement terminée puisqu'un autre coup pourrait être fatal pour lui.

« Jérémie ne peut plus jouer au Hockey, déplore sa mère. Même s'il fait le fou, je sais qu'il est déçu. Ça a changé sa vie, Il y a une partie de ses souvenirs qui sont oubliés. »

Sylvie Sauriol veut maintenant que le jeune homme qui a fait la mise en échec soit expulsé de la ligue. Elle estime que la suspension de 2 matchs et les 5 minutes de pénalité sont insuffisantes.

Elle a contacté l'organisation, mais on lui a répondu que l'arbitre n'avait pas fait de rapport pour cet incident, et que ses démarches seraient comme un coup d'épée dans l'eau. Elle a décidé de parler publiquement pour éveiller les consciences.

« Il me semble que ça ne se peut pas que la société accepte des comportements comme ça, et qu'on ne fasse rien. et aussi parce que je ne voudrais pas que ça se reproduise pour d'autres »

À la suite de notre intervention auprès de la ligue, Hockey Mauricie a admis qu'un rapport aurait dû être rédigé, ce que fera l'arbitre qui a assisté à la mise en échec.
Le comité de discipline réévaluera par la suite le dossier et des sanctions plus sévères pourraient être prises contre le joueur fautif.

Avec les informations de Claudie Simard

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine