Retour

Une nouvelle façon d’utiliser les aiguilles pour soulager les douleurs chroniques

La physiothérapeute Véronique Gareau a été la première, en Mauricie, à utiliser la puncture physiothérapique avec aiguilles sèches, une technique émergente au Québec qui consiste à insérer une aiguille en profondeur dans le muscle afin de relâcher les tensions musculaires redoutables.

Un texte deMarie-Pier Bouchard

« Insérer une aiguille sèche dans un nœud de tension a un effet automatique de relâcher les nœuds », explique Mme Gareau. Sylvain Naud a accepté que nous assistions à son traitement. Il contrôle ses douleurs musculo-squelettiques grâce à cette technique.

Tombé du haut d'un toit il y a deux ans, M. Naud a fait une chute d'une quinzaine de pieds. Il a conservé des douleurs importantes qui l'empêchaient même de travailler et de vaquer à ses occupations habituelles, même s'il a expérimenté plusieurs types de soins.

Les traitements ont été tellement efficaces pour le travailleur forestier de 39 ans qu'il a pu retourner au travail en avril dernier. Il a même repris plusieurs activités. « Je peux marcher une heure ou deux heures, aller faire du ski, faire de la raquette, travailler plus physiquement tout en faisant attention », constate-t-il.

Une technique qui dérange

La puncture physiothérapique avec aiguilles sèches est une technique émergente au Québec, mais elle est utilisée depuis longtemps dans l'Ouest canadien et en Ontario. Sur un total de 5000 physiothérapeutes au Québec, 187 ont décidé de suivre cette formation auprès de l'Odre professionnelle de la physiothérapie du Québec (OPPQ). Elle est offerte depuis 2011, après avoir été élaborée en collaboration avec l'Ordre des acupuncteurs du Québec.

Malgré tout, certains acupuncteurs semblent encore réticents à ce que les physiothérapeutes l'utilisent.

« Mais au niveau de l'ordre, notre mandat ce n'est pas de protéger les intérêts des acupuncteurs, mais bien les intérêts de la population », précise le président de l'Ordre des acupuncteurs du Québec, Raymond Bourret.

Un parcours exigeant

La formation est offerte depuis 2011 par l'Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec (OPPQ). Les physiothérapeutes qui souhaitent pratiquer cette technique doivent suivre une formation de 102 heures, qui s'ajoute à la maîtrise qu'ils doivent compléter pour obtenir un permis de l'ordre professionnel. La formation s'étend sur 9 mois.

Plus d'articles