Retour

Une ombre au-dessus de la Classique du Prix du Gros

Tout indique que les équipes de hockey membres de Hockey Québec ne pourront pas participer à la Classique hivernale Le Prix du Gros qui aura lieu à Trois-Rivières les deux dernières fins de semaine de janvier.

L'entreprise, propriétaire de nombreuses concessions de vente d'automobiles, a aménagé une patinoire sur le terrain de sa future succursale, près de l'autoroute 40, à Trois-Rivières. Le Prix du Gros veut permettre aux jeunes de vivre une expérience semblable à la Classique hivernale de la Ligue nationale de hockey.

La compagnie a donc invité des équipes de la région. Le Prix du Gros a aussi prévu une assurance en cas de blessures des joueurs et des spectateurs.

Mais au début de la semaine, Hockey Mauricie a avisé les équipes affiliées à Hockey Québec qu'elles ne pourraient pas y prendre part.

Hockey Québec indique que durant la saison de hockey, toutes les équipes qui lui sont affiliées participent exclusivement à des événements relevant de la fédération. Ces équipes ne peuvent donc pas participer à d'autres activités, en raison des « règles de régie et de la politique d'assurances », précise Hockey Québec, dans une communication envoyée à Radio-Canada.

« On n'avait pas vu venir le problème quand on s'est penché sur l'organisation de la classique hivernale. On a pensé à 200 affaires que ça nous prenait : la zamboni, l'eau, l'électricité, les chambres des joueurs. On n'a jamais pensé à Hockey Québec. On ne s'est jamais douté que ça pourrait être un problème pour nous, puis pour les jeunes », affirme Mathias Dufour, adjoint à la direction du Prix du Gros.

« Moi je pense que ces gens-là, ce sont des gens qui ont fait du hockey et qui connaissent un petit peu le cheminement... Ils auraient dû s'informer soit à Hockey Mauricie, soit à Hockey Québec avant de partir une telle chose », soutient André Ricard, président de Hockey Mauricie.

En fin d'après-midi, jeudi, des contacts avaient été établis entre Le Prix du Gros et Hockey Québec afin de trouver une solution.

Plus d'articles

Commentaires