Retour

Une partie du nouveau pont Champlain fabriquée à Trois-Rivières

L'entreprise de Longueuil Acier AGF a confié à Acier ATR, son usine de Trois-Rivières, la fabrication de l'acier inoxydable qui se trouvera dans l'armature en béton du futur pont Champlain, à Montréal.

Le contrat octroyé à ATR représente plus de 4000 tonnes métriques d'acier, alors que l'usine produit en moyenne quelque 12 000 à 15 000 tonnes métriques d'acier par année.

Le projet force l'entreprise à modifier une partie de l'usine de Trois-Rivières pour l'adapter aux standards d'utilisation des produits, notamment parce que l'acier inoxydable ne doit pas être en contact avec les autres types d'acier.

Une nouvelle machine entièrement automatisée doit arriver d'Italie à la mi-janvier. La production d'acier pourra commencer à ce moment-là.

Ce nouveau contrat va consolider pour une période d'environ deux ans et demi certains emplois d'Acier ATR et permettre l'embauche de nouveau personnel.

Acier AGF, dont le siège social se trouve à Longueuil, a obtenu le contrat pour l'ensemble de l'acier d'armature du futur pont Champlain.

Les travaux pour construire le futur pont Champlain ont commencé en juin. Ils se poursuivront pendant trois ans. Coût total du projet qui se fera en partenariat public-privé : 4,24 milliards de dollars.

Avec les informations de Marie-Pier Bouchard.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine