Retour

Une première récolte pour Pur Safran à Notre-Dame-de-Montauban

L'entreprise Pur Safran a été la première au Canada à cultiver le safran, que l'on appelle aussi l'or rouge : d'abord à Saint-Élie-de-Caxton et maintenant à Notre-Dame-de-Montauban, où elle a été contrainte de déménager en juin dernier.

Pur Safran a déménagé pour des raisons financières : « Là-bas [à Saint-Élie-de-Caxton], le site était à très haut risque pour les financiers, ce qui a fait que le financement n'était pas venu », dit la propriétaire Nathalie Denault. La précieuse épice se vend 55 $ le gramme.

Après avoir planté plus de 50 000 bulbes au cours de l'été, c'est maintenant la période des récoltes. Cette fois-ci, Nathalie Denault ne se fixe aucun objectif précis, après des récoltes de 75 et 250 grammes.

Même si la propriétaire repart pratiquement à zéro, elle est très confiante pour l'avenir. « On est très content du changement, les bulbes de safran se sont très bien acclimatés (...), on a même plus de fleurs qu'on avait anticipé », se réjouit Nathalie Denault.

L'opération de récolte est délicate et se fait à la main entre le début du mois d'octobre et la mi-novembre. 

Plus d'articles

Commentaires