Retour

Une rentrée chamboulée pour les élèves de Saint-Célestin

Les élèves qui fréquentaient l'école primaire Marquis à Saint-Célestin ont eu l'occasion d'apprivoiser leur nouvelle école jeudi. Environ 130 jeunes ont dû être déplacés pour cette année scolaire, en raison de la fermeture de leur école jugée dangereuse.

Les plus vieux (de la troisième à la sixième année) iront à l'école Despins, dans le secteur de Sainte-Gertrude à Bécancour, tandis que les plus jeunes (préscolaire à la deuxième année), fréquenteront l'école Arc-en-ciel, à Sainte-Monique.

Un soulagement pour plusieurs : la Commission scolaire de la Riveraine affirme qu’elle a réussi à accommoder les familles qui souhaitaient que leurs enfants ne soient pas séparés, ce qui était une source de préoccupation pour des parents.

Elliot Coupal a eu une bonne impression de sa nouvelle école, celle de Saint-Gertrude.

Une journée portes ouvertes a été organisée pour permettre aux parents et aux enfants de visiter les classes et de rencontrer des enseignants.

Certains enseignants de l’école Marquis se retrouveront d’ailleurs dans les deux écoles où sont déplacés les élèves.

À Saint-Célestin, un service de garde demeurera en place pour l’année scolaire.

Doubler la population scolaire

À la fin juin, l’école Marquis a été déclarée dangereuse parce que des ingénieurs ont décelé d’importants problèmes structuraux, comme des fissures dans les murs.

Les quelque 130 élèves ont été répartis dans deux écoles de la région.

Les populations de ces écoles vont doubler avec l’arrivée de ces nouveaux jeunes.

À l’école Despins, les responsables affirment qu’il y a de la place et que les élèves ne seront pas à l’étroit.

« On a déplacé certains locaux comme le service de garde, pour permettre d'accueillir d'autres classes, ce qui fait que le service de garde va être situé à un autre endroit avec d'autres accès aussi bien », explique Isabelle Fillion, ancienne directrice de l'école Marquis et nouvelle directrice adjointe de l'école Despins.

Plusieurs familles de Saint-Célestin que nous avons rencontrées se sont dites rassurées à l’approche de la rentrée scolaire, mais espèrent toujours que l'école Marquis rouvre ses portes d'ici deux ans.

Aucune décision n’a encore été prise à savoir si elle sera rénovée ou démolie pour être complètement reconstruite.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine