Retour

Une semaine de méditation et de yoga à Saint-Mathieu-du-Parc

Un millier de personnes provenant des quatre coins de la planète sont rassemblées cette semaine à Saint-Mathieu-du-Parc, au centre international de la Fondation l'Art de vivre.

Depuis lundi, le fondateur de l'organisation internationale l'Art de vivre, l’Indien Sri Sri Ravi Shankar, est en visite en Mauricie. Ils sont plusieurs millions dans le monde à pratiquer ses techniques de respiration et de méditation.

Son message est simple : méditer pour diminuer le stress et contrer la violence.

« Je souhaite à tous les Canadiens d'avoir une vie heureuse et une année prospère », a-t-il ajouté, pour souligner le 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Accompagnées du leader spirituel et humanitaire, des centaines de personnes participent cette semaine à une retraite de silence et de méditation au centre de Saint-Mathieu-du-Parc, construit en 2011 spécifiquement pour cette vocation.

« Chaque jour, la méditation, la respiration ça me donne plus d'énergie, plus de confiance », lance une participante venue de Singapour pour l’occasion.

Un ambassadeur de la paix

La Fondation l'Art de vivre estime qu'elle est présente dans plus de 150 pays dans le monde. Son fondateur, Sri Sri Ravi Shankar, est un personnage connu sur la scène internationale.

Particulièrement célèbre en Inde, il compte près de quatre millions d'adonnés sur Facebook et plus de deux millions sur Twitter.

Sri Sri Ravi Shankar a rencontré de nombreux chefs d’État et a donné des conférences de paix aux Nations unies, notamment. Il a aussi participé à l'accord de paix en Colombie en 2015.

Malgré tout, la Fondation l'Art de vivre est consciente qu’on l’associe parfois à un groupe sectaire.

« C'est le contraire d'une secte, assure toutefois Elise Pouliot, coordonnatrice des médias pour la Fondation l'Art de vivre. C'est très ouvert. Les gens viennent de partout dans le monde et repartent. C'est un peu pourquoi la Fondation l'Art de vivre est si peu connue au Québec, c'est cette peur de la secte. Il faut venir pour voir que ce n’est pas ça. »

Une journée portes ouvertes est d'ailleurs organisée samedi au centre de Saint-Mathieu-du-Parc pour faire connaître l'organisation.

D'après les informations de Sarah Désilets-Rousseau

Plus d'articles

Commentaires