Retour

Vague de menaces envers des écoles : 7 écoles visées en Mauricie/Centre-du-Québec

Les cégeps de Trois-Rivières et de Drummondville ainsi que cinq écoles de la commission scolaire de l'Énergie ont été fouillés ou évacués mardi matin à la suite d'une vague de menaces envers des écoles à la grandeur du Québec.

Près de 500 élèves de cinq établissements de niveau primaire et préscolaire de la commission scolaire de l'Énergie ont été évacués, mais ont maintenant réintégré leur école après que les policiers de la Sûreté du Québec eurent procédé à des fouilles.

Les cinq écoles ont reçu des menaces anonymes par courriel tôt mardi matin. Elles ont été évacuées vers 8 h 30; les élèves ont pu réintégrer les lieux vers 10 h 30.

Certains enfants participaient à une journée exploratoire dans les classes de maternelle de l'école Les Explorateurs. 

Deux cégeps aussi visés

Des courriels semblables ont été reçus par les cégeps de Trois-Rivières et de Drummondville. Les policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières ont procédé à des fouilles. Le cégep de Trois-Rivières n'a pas eu à être évacué. Sa journée « portes ouvertes » pour les élèves du secondaire se poursuit.

À Drummondville, les cours sont suspendus au cégep pour la journée. La direction en a fait l'annonce sur la page Facebook de l'établissement.

Des menaces à la grandeur du Québec

De nombreuses commissions scolaires et écoles de différentes régions du Québec ont évacué leur établissement ce matin à la suite de menaces reçues par courriel. Il s'agissait d'un message identique dans lequel le signataire du courriel disait en vouloir aux professeurs.

Plusieurs écoles de l'Outaouais, de l'Abitibi-Témiscamingue et de la région de Sept-Îles ont été fermées. Des évacuations sont aussi en cours dans les régions de la Mauricie, du Centre-du-Québec et de la Vieille-Capitale. Les cégeps de Trois-Rivières et de Drummondville ont aussi été touchés.

Plus d'articles

Commentaires