Retour

Vente de 45 C Series : Premier Aviation espère décrocher des contrats d'entretien

L'entreprise de Trois-Rivières Premier Aviation espère pouvoir tirer profit de la vente de 45 avions de la C Series de Bombardier à Air Canada. L'entreprise spécialisée dans l'entretien d'avions souhaite obtenir des contrats pour l'entretien des appareils de la C Series et ce même si Air Canada s'engage à ce que l'entretien soit fait à Montréal.

Selon le directeur des ventes de Premier Aviation, David O'Neill, rien n'empêche les dirigeants de faire des représentations auprès d'Air Canada pour faire de l'entretien aux installations de l'entreprise à Trois-Rivières ou Québec.

Des employés qualifiés congédiés par Air Canada intéressent Premier Aviation

Bombardier a annoncé plus tôt cette semaine que 7000 travailleurs perdent leur emploi. Une situation qui ne réjouit pas le directeur des ventes de Premier Aviation. Cependant, David O'Neill confie que même s'il préfère un secteur de l'aviation fort, il y aura de la main-d'oeuvre spécialisée disponible, ce qui pourrait être une opportunité pour l'entreprise.

Soulagé que Québec abandonne la poursuite contre Air Canada 

L'annonce mercredi de la transaction met aussi un terme aux procédures judiciaires contre Air Canada intentées par Québec à la suite de la faillite d'Aveos. Québec exigeait que les appareils du transporteur soient entretenus à Montréal, tel que prévu dans la loi.

Cette poursuite en cours depuis près de 4 ans provoquait de l'incertitude chez Premier Aviation, qui avait hérité d'une part de l'entretien des avions d'Air Canada. L'arrêt des procédures est donc une bonne nouvelle pour l'entreprise de Trois-Rivières.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité