Retour

Vol à main armée dans un dépanneur de Trois-Rivières : la victime serait également complice

La commis, qui aurait été ligotée lors d'un vol à main armée survenu en juillet dans un IGA express de Trois-Rivières, aurait transmis les informations du coffre-fort aux suspects. C'est ce qui a été révélé lors du retour en cour de Francis Laurence Gauthier et de ses complices jeudi au palais de justice de Trois-Rivières.

Francis Laurence Gauthier, Jimmy Leclerc et Pierre Bergeron auraient obtenu les codes du coffre-fort avant de commettre le vol. C'est la victime elle-même qui l'aurait confié aux policiers pendant une déclaration.

Les suspects s'étaient rendus au commerce une première fois vers 21 h le 12 juillet pour s'assurer que la commis en question était sur place. Ils y sont retournés vers 23 h à la fermeture.

Il n'est pas exclu que le directeur des poursuites criminelles et pénales dépose des accusations contre la commis. Si tel est le cas, les accusations de séquestration pourraient être abandonnées.

Vers une thérapie pour Francis Laurence Gauthier

Francis Laurence Gauthier souhaite entamer une thérapie pour traiter un problème de consommation de drogue.

Le trentenaire, qui a fait une demande au pavillon de l'Assuétude de Shawinigan, va être père et dit vouloir changer son image.

Francis Gauthier s'est fait connaître pour avoir diffusé une vidéo de lui en train d'asperger un sans-abri avec une boisson gazeuse le mois dernier à Montréal. C'est d'ailleurs ce qui a permis aux policiers de l'identifier sur les caméras de surveillance après le vol dans le commerce de Trois-Rivières.

L'enquête sur remise en liberté se poursuit vendredi.

Plus d'articles

Commentaires