Retour

Vol de sirop d'érable : l'appel d'Étienne St-Pierre

Un homme d'affaires tente de blanchir sa réputation et veut obtenir un nouveau procès dans l'affaire de l'important vol de sirop d'érable survenu il y a 5 ans au Québec, même s'il a été reconnu coupable l'automne dernier. Étienne Saint-Pierre maintient toujours qu'il n'avait rien à voir avec ce vol.

En octobre 2012, la Sûreté du Québec saisit la quasi-totalité du sirop d'érable de l'entrepôt de SK Export.

La police allègue que son propriétaire, Étienne Saint-Pierre, avait en sa possession du sirop d'érable volé quelques mois plus tôt dans un entrepôt de Saint-Louis-de-Blandford au Québec.

Après un long procès qui s'est terminé l'automne dernier, Étienne Saint-Pierre a été reconnu coupable de trafic de sirop d'érable volé.

Il a été condamné à une peine d'emprisonnement de deux ans moins un jour à être purgée dans la communauté, et à payer une amende de plus d'un million de dollars.

L'avocat-criminaliste Mikael Bernard a offert des services à Étienne St-Pierre pour porter sa cause en appel.

« On va demander à la Cour d'appel de casser le verdict et de renvoyer le tout en procès. On va argumenter que les instructions par le juge au jury [...] [et] l'aide légale que M. Saint-Pierre a reçue pendant son procès n'étaient pas adéquates. »

L'avocat criminaliste de Campbellton a beaucoup de pain sur la planche pour préparer l'appel de son client.

« Les procédures sont quand même déjà bien avancées, on a déjà déposé notre avis d'appel devant la cour d'appel du Québec, maintenant il reste à peaufiner nos arguments et on doit le faire en étudiant la transcription. »

Lors de la prochaine comparution prévue le 19 septembre, l'avocat et son client n'auront pas à se déplacer vers le tribunal à Québec, qui permet les comparutions par voie téléphonique.

Les procédures dans cette affaire devraient s'étaler encore sur plusieurs mois.

D'après un reportage de Serge Bouchard

Plus d'articles

Commentaires