Retour

Vols et séquestration d’une dame âgée : l’appel d’Éric Roch est rejeté

La Cour d’appel du Québec a refusé de revoir la peine prononcée contre Éric Roch, un multirécidiviste condamné à 12 ans d’emprisonnement, en novembre dernier. L'homme a également été déclaré délinquant à contrôler pour une période de six ans suivant sa sortie du pénitencier.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

La Cour d’appel a déterminé qu’il n’y avait pas de raisons suffisantes pour alléger la peine.

Éric Roch avait plaidé coupable à 46 chefs d’accusation pour avoir notamment commis une trentaine d’introductions par effraction dans des résidences et des commerces de la région, entre décembre 2014 et mai 2015.

Il avait été arrêté le 5 mai 2015, après s’en être pris à une dame âgée.

Rappel des faits

Il était entré dans la résidence de la dame dans le secteur de Sainte-Marthe-du-Cap à Trois-Rivières et l’avait menacée d’un couteau.

L'homme l’avait ensuite amenée de force dans son véhicule dans le but de se rendre au guichet automatique pour lui soutirer de l’argent.

Elle avait pu appeler les policiers, dans un dépanneur, quand il lui avait demandé d’aller lui acheter des cigarettes et de l’eau.

L’avocate d’Éric Roch, Me Martine Garceau-Lebel, dit prendre acte de ce jugement de la Cour d’appel.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine