Retour

Walmart fait marche arrière

Le porte-parole de Walmart Canada a déclaré mercredi soir que l'entreprise souhaite réembaucher les employés des succursales du Québec qui présentent une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme et qui avaient perdu leur travail la semaine dernière.

La multinationale a cependant précisé que le programme d’inclusion qui permettrait l’embauche de ces personnes restera aboli.

La directive vise toutes les succursales au Québec qui participaient à ce programme.

Walmart dit s'affairer à « consolider les prochaines étapes » avec les agences locales qui gèrent l'intégration de personnes handicapées en milieu de travail.

La décision de mettre fin à l’emploi de dizaines de personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme au Québec avait soulevé une vague d’indignation.

Les tentatives d'explication de cette décision et les excuses de la direction qui avaient suivi, après que les réseaux sociaux se furent enflammés, s'étaient traduites, en fin de compte, par une catastrophe de relations publiques pour le géant du détail, certains allant jusqu'à appeler au boycottage de Walmart.

Des discussions avec le CIUSSS MCQ

Les représentants des magasins de Walmart Canada en Mauricie sont par ailleurs en pourparlers avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).

Le CIUSSS MCQ a commencé cette semaine à prendre contact avec des entreprises pouvant embaucher les personnes qui viennent de perdre leur emploi dans les succursales de Walmart.

L'organisme entend donner la même chance au géant du commerce de détail qu'aux autres entreprises qui se sont manifestées depuis la semaine dernière.

La direction régionale de la santé se donne un mois pour trouver un nouveau lieu de travail aux 19 personnes touchées dans la région.

Avec des informations de Maude Montembeault

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards