Après son bref passage comme animateur radio à Trois-Rivières, l'ex-ministre péquiste et député de Johnson, Yves-François Blanchet, a décidé de fonder TAG.média, un nouveau site d'information qui sera mis en ligne dès le 25 août.

Installé dans les locaux du DigiHub de Shawinigan, TAG.média emploiera de six à huit personnes, dont trois journalistes. Ce nouveau joueur du paysage médiatique offrira gratuitement du contenu écrit, vidéo et audio sur l'actualité locale, nationale et internationale.

« On n'a pas à se demander [si] c'est un modèle qui a de l'avenir. Les gens sont déjà rendus sur Internet », explique Yves-François Blanchet, justifiant son choix de se positionner en ligne. Selon lui, un Québécois sur deux consomme déjà ses nouvelles sur Internet.

En plus d'un abonnement à une agence de presse, TAG.média pourra compter sur les services de plusieurs chroniqueurs afin de produire son contenu. Un correspondant à temps partiel sera affecté à la colline parlementaire, à Québec. 

Selon Yves-François Blanchet, de 25 à 30 éléments de contenu seront ajoutés sur le site de TAG.média chaque jour.

Le média sera financé par de la publicité en ligne. 

Yves-François Blanchet promet de ne pas faire d'ingérence dans la salle de rédaction. Si un scandale devait éclater au sein de DigiHub par exemple, l'entreprise qui abrite le nouveau média, la réponse du fondateur ne laisse place à aucune ambiguïté. 

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec salue l'initiative. « Ça vient ajouter à l'offre pour les lecteurs, les téléspectateurs », dit la présidente de la FPJQ-Mauricie, Charel Traversy. 

Donner une voix à Shawinigan

« Il me semblait important qu'on donne aux acteurs de Shawinigan la possibilité de se voir par leurs propres yeux », dit Yves-François Blanchet, par rapport à son choix de s'installer à Shawinigan.

Selon lui, TAG.média n'entrera pas directement en compétition avec les autres acteurs du monde médiatique dans la région. « Je pense qu'on est complémentaire », dit Yves-François Blanchet, évoquant au passage la possibilité de collaborations avec d'autres médias.

La salle des nouvelles de TAG.média sera sous la gouverne du rédacteur en chef Guy Levasseur, l'ancien directeur de l'information de L'Écho de Victoriaville et de L'Impact de Drummondville. Le journaliste Robert Bernard fera partie de l'équipe de rédaction.

Pour son démarrage, TAG.média bénéficie d'un prêt de soutien au développement économique offert par l'ancien CLD de Shawinigan.

 

Plus d'articles

Commentaires