Retour

Yvon Boivin n'écarte plus un éventuel retour en politique 

Le candidat libéral défait aux dernières élections fédérales dans Trois-Rivières, Yvon Boivin, change son fusil d'épaule. Après avoir affirmé au lendemain de sa défaite qu'il renonçait complètement à la vie publique, il ne ferme maintenant plus la porte à un possible retour en politique.

Un texte de Mathieu Papillon

Yvon Boivin l'avoue, la campagne électorale a été dure pour lui. « J'ai eu la malchance d'être très malade au tout début de la campagne, avoue-t-il. Ce ne sont pas tous les candidats qui ont vécu ça. Je partais affaibli et je ne l'ai pas choisi. »

Il affirme donc que c'est l'épuisement et les émotions causées par la défaite de justesse contre son adversaire néodémocrate qui l'ont amené à affirmer qu'il faisait une croix sur la vie publique et l'engagement politique. « Ce sont des émotions en montagnes russes que j'ai vécues pendant 78 jours, lance-t-il. J'aurais dû ne pas faire d'entrevues le lendemain, attendre au surlendemain et laisser tomber la poussière. » 

Avec le recul, il dit regretter ces propos et ne ferme plus la porte à un éventuel retour sur la scène politique. 

Une forme d'engagement bien différente

Yvon Boivin, qui a longtemps occupé la fonction de président de la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite, avait l'habitude des médias et de l'engagement communautaire. Il dit néanmoins avoir constaté que l'engagement politique en est complètement différent. 

M. Boivin affirme qu'il est trop tôt pour dire quel palier de gouvernement il choisirait dans le but de se lancer de nouveau sur la scène politique. Il soutient vouloir d'abord consacrer plus de temps à sa vie personnelle. 

Plus d'articles

Commentaires