Retour

10 concerts d'artistes d’ici à voir en 2017

Comme toujours, le calendrier de concerts de l'année qui commence est loin d'être complet au mois de janvier. Mais des dizaines de spectacles sont déjà confirmés. Aujourd'hui, notre deuxième liste comprend les scènes québécoise et canadienne, francophone ou anglophone.

Rentrées, tournées ou résidences, la cour est pleine. Voici 10 groupes ou artistes à ne pas manquer, plus quelques suggestions en vrac à la fin.

Matt Holubowski, Club Soda (23 février) : S’il y a bien un disque que je n’avais pas besoin d’écouter en 2016 afin de savoir de quoi il retournait, c’est bien Solitudes, de Matt Holubowski. Mes réseaux sociaux étaient surchargés de commentaires dithyrambiques.

(Source : YouTube/Audiogram)

Cela explique la salle comble pour sa rentrée montréalaise lors du festival Montréal en lumière, le 23 février, avec Thus Owls en première partie. Et sa supplémentaire au Festival international de jazz de Montréal, le 8 juillet, au théâtre Maisonneuve. Et tous ses spectacles ailleurs au Québec de janvier à novembre, dont un programme double à Québec (Impérial Bell, les 14 et 15 avril). Impossible de le rater en 2017, celui-là.

Valaire, Club Soda (1er mars) : Avec son appellation écourtée (fini, le Misteur), Valaire poursuit en 2017 la tournée de son album Obopopop, paru l’an dernier. On a vraiment très hâte à cette rentrée montréalaise. Également à Québec (Le Cercle, 3 mars), à St-Casimir (La Taverne, 4 mars), à Sherbrooke (théâtre Granada, 17 mars) et à Lavaltrie (La Chasse-Galerie, 1er avril).

(Source : YouTube/VALAIRE)

Suuns, Club Soda (10 mars) : Le dernier-né (Hold/Still) du groupe montréalais est un amalgame de sonorités en opposition, de sensualité, d’influences psychédéliques… C’est ce genre de disque inclassable qui ne demande qu’à déborder des cadres établis sur scène. À ne pas rater. Première partie : Sarah Davachi. Aussi à Toronto (Mod Club, 4 mars) et à Québec (Le Cercle, 9 mars).

(Source : YouTube/Secretly Canadian)

Simple Plan, Centre Vidéotron (13 mars) : Repoussée l’an dernier en raison de l’état de santé du chanteur Pierre Bouvier, Simple Plan reprend en mars la tournée Taking One for the Team, titre du disque du même nom paru en 2016. Aussi en concert à London (London Music Hall, 11 mars), à Toronto (Centre Air Canada, 14 mars), à Montréal (Centre Bell, 15 mars) et à Timmins (27 juin).

(Source : YouTube/SimplePlan)

Patrice Michaud, Club Soda (16 mars) : Si je compte bien, il y a 47 concerts à venir en 2017 inscrits sur le site web de Patrice Michaud. Ça commence en février et ça se termine en novembre. Entre les deux, une rentrée à Montréal et un doublé à Québec (Grand Théâtre, 24 et 25 mai). Comment pourrait-il en être autrement?

(Source : YouTube/Spectra Musique)

Son précédent disque, Le feu de chaque jour, a été un succès. Sa chanson Mécaniques générales a servi à deux publicités – une d’automobile et une de boisson gazeuse – et son spectacle a été applaudi partout au Québec. Kamikaze, extrait de son disque à paraître en février, joue régulièrement sur les radios commerciales. Bref, un incontournable cette année.

Paul Piché, Centre Bell (17 mars) : À qui appartient l’beau temps?, album phare de Paul Piché, a été mis en marché en 1977. L’auteur-compositeur-interprète célèbre 40 ans de carrière avec le spectacle 40 printemps au Centre Bell. Pour l’occasion, Piché sera accompagné d’Éric Lapointe, de Koriass, de Marc Hervieux et de 2 Frères. Une célébration intergénérationnelle en ce jour de la fête nationale de l’Irlande.

Klô Pelgag, théâtre Maisonneuve (10 juin) : Avec son disque L’étoile thoracique, paru l’an dernier, Klô Pelgag a confirmé que son prix de révélation au Gala de l’ADISQ en 2014 n’était pas de la frime. Chloé Pelletier-Gagnon propose son nouveau spectacle au Québec de février à mai, mais le point culminant sera le concert créé pour les FrancoFolies nommé Klô Pelgag et l’Orchestre du Temple thoracique, où l’artiste sera accompagnée de 29 musiciens sous la direction de Nicola Ellis. Le nouvel album sera interprété en totalité ce soir-là. Joie.

(Source : YouTube/Klô Pelgag)

Pierre Lapointe, Maison symphonique (14, 15 et 16 juin) : Depuis sa première présence sur une modeste scène extérieure en 2003, Pierre Lapointe a été de toutes les présentations des FrancoFolies en tête d’affiche, en première partie, lors de spectacles collectifs ou de concerts hommage, notamment avec les impressionnants spectacles Pépiphonique (2005), avec l’Orchestre métropolitain (2007), ainsi qu’avec les concepts de Mutantès (2008) et de Punkt (2014). La séquence se poursuit en 2016 avec Amours, délices et orgues, une énième création faite pour les Francos. Rendez-vous annuel.

Safia Nolin, théâtre Maisonneuve (17 juin) : Il n’y a pas si longtemps, Safia Nolin était encore un secret bien gardé. Le genre d’artiste à fleur de peau que l’on voyait régulièrement sur scène à Montréal en mode guitare-voix, en première partie de divers artistes. Et ce, depuis plusieurs années.

(Source : YouTube/Safia Nolin)

On connaît la suite. Le Félix de la révélation de l’année au Gala de l’ADISQ et un débat chiffons (ou garde-robe, si vous préférez) complètement futile ont fait d’elle une vedette connue du grand public. La jeune artiste offrira des dizaines de spectacles au Québec de janvier à mai, mais ce sont les prestations à Québec (Impérial Bell, 26 mai) et, surtout, à la Place des Arts, lors des FrancoFolies, qui vont nous permettre de mesurer si elle négocie avec panache la marche soudainement bien haute qu’il y a devant elle.

UZEB, salle Wilfrid-Pelletier (29 juin) : Fondé il y a un peu plus de 40 ans, dissous il y a 25 ans, UZEB reprend du service en 2017. Pour plusieurs jazzophiles, espérer les retrouvailles d’Alain Caron, Paul Brochu et Michel Cusson était devenu un sport national digne d’espérer les retrouvailles de Genesis avec Peter Gabriel. L’attente est terminée. Le trio de jazz-rock offrira son premier spectacle au Festival international de jazz de Montréal en juin, festival annuel où il a présenté celui que l’on croyait être le dernier, en juillet 1992. Retrouvailles et nouveau départ.

Et il y aura aussi Bobby Bazini, Ariane Moffatt avec l’OSM, Daniel Lavoie, Manu Militari, Billy Talent, Amélie Veille, Damien Robitaille, le spectacle Légendes d’un peuple et, qui sait, Arcade Fire avant la fin de l’année au Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine