Retour

10 mythes déboulonnés à propos des écrivains

Plus de 80 auteurs seront présents au 11e Salon du livre jeunesse de Longueuil, qui se tiendra du 10 au 12 février au Théâtre de la Ville. Mais quelle réalité se cache derrière le métier d'auteur jeunesse? L'auteur Patrick Isabelle, chroniqueur de littérature jeunesse à Plus on est de fous, plus on lit!, donne, avec humour, l'heure juste aux auteurs en herbe.

Mythe no1 : Les écrivains gagnent bien leur vie au Québec.

Oubliez le champagne et le train de vie princier; il est difficile de vivre de sa plume au Québec. C'est pourquoi de nombreux auteurs occupent un autre emploi pour boucler leurs fins de mois.

Mythe no2 : Les écrivains finissent toujours les livres qu’ils commencent.

Patrick Isabelle est un lecteur impitoyable; s’il n’embarque pas après un ou deux chapitres, il laisse tomber le livre qu'il lit.

Mythe no3 : Les écrivains sont des êtres très sociables qui courent les événements mondains.

Quand il écrit, Patrick Isabelle peut passer une semaine sans parler à personne, et ça ne lui pèse pas. Chez lui, il porte ses écouteurs en permanence, même s’il est tout seul, pour être dans sa bulle.

Mythe no4 : La vente de livres rapporte beaucoup d’argent aux auteurs.

Un livre de livre rapporte environ 10 % de son prix de vente à l’auteur. Le reste va au distributeur, au libraire, à l’éditeur, etc. Heureusement que le gouvernement offre des subventions aux artistes, et que ces derniers remportent des prix et des bourses!

Mythe no5 : Les écrivains sont très honnêtes et ne mentent jamais.

Quand un auteur jure à son éditeur qu’il travaille sur un très bon sujet et que son manuscrit sera prêt dans quelques jours, il est possible que le livre en question n’existe encore que dans sa tête!

Mythe no6 : Les écrivains sont très disciplinés et écrivent toute la journée.

Chaque matin, Patrick Isabelle se lève, flatte son chat et s’installe à son ordinateur. Mais parfois, c’est pour jouer à Candy Crush.

Mythe no7 : Tous les écrivains souffrent du syndrome de la page blanche.

Quand Patrick Isabelle finit un roman, « il y en a quatre autres qui surgissent dans [sa] tête. »

Mythe no8 : Les écrivains sont de fins gourmets qui se nourrissent de caviar et de champagne.

Les repas préférés de Patrick Isabelle, ce sont les rôties au beurre d’arachide, le Kraft Diner ou la lasagne, si c’est sa fête!

Mythe no9 : Les écrivains ne sont pas rancuniers et ne se vengeront jamais de vous dans leurs livres.

Patrick Isabelle a déjà fusionné trois ex, qui l’avaient largué, en un personnage particulièrement détestable.

Mythe no10 : Les écrivains sont très bons en français et ne font jamais de fautes.

Quand tu reçois ton manuscrit de ton éditeur barbouillé de rouge par les réviseurs, tu te sens un peu comme un loser.

Patrick Isabelle

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine