Retour

11 arrestations dans une opération contre la pornographie juvénile

Trois personnes soupçonnées d'avoir possédé et partagé du matériel de pornographie juvénile ont été arrêtées jeudi à Mont-Tremblant, à Salaberry-de-Valleyfield et à Québec. Elles devraient comparaître sous peu.

Mardi et mercredi, huit hommes avaient été arrêtés dans le cadre de la même opération. Ils ont comparu pour faire face, entre autres, à des accusations de possession et de distribution de pornographie juvénile.

Il s'agit de :

  • André Vaillancourt, 44 ans, de Saint-Georges;
  • Claude Bouchard, 44 ans, de Saint-Césaire;
  • Dominic Soucy, 41 ans, de Matane;
  • Réjean Simoneau, 66 ans, de Donnacona;
  • Benoît Émond, 42 ans, de Val-Morin;
  • Martin Leduc, 50 ans, de Granby;
  • Stéphane Chartrand, 47 ans, de Sainte-Marthe-sur-le-Lac;
  • Michael Cantin-Fradet, 35 ans, de Québec.

En tout, une quarantaine de policiers ont participé à cette opération baptisée « Onirique » menée par des enquêteurs de la Sûreté du Québec (SQ) spécialisés en matière d’exploitation sexuelle des enfants sur Internet, en collaboration avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC), le Service de police de la Ville de Québec et le Service de police de la Ville de Mont-Tremblant.

Les suspects arrêtés n’ont pas de liens entre eux, sauf d'avoir été détectés par la GRC, précise Claude Denis, porte-parole de la SQ. Ils étaient tous actifs sur Internet et sur les réseaux sociaux.

Il pourrait y avoir d'autres arrestations à la suite de l'analyse du matériel informatique saisi aux domiciles des suspects.

L'équipe d'enquêteurs de la SQ spécialisés en matière d’exploitation sexuelle des enfants sur Internet a été créée en 2012. « Depuis que cette équipe existe, il y a eu 500 individus qui ont été arrêtés en matière de pornographie juvénile et énormément de victimes ont été identifiées », indique Claude Denis.

Avec des informations de Karine Bastien

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 faits que vous ignoriez sur les rêves





Rabais de la semaine