Retour

15e Lan ETS : un retour au sources et du nouveau

C'est cette fin de semaine que se tient le 15e Lan ETS à Montréal, le plus gros rassemblement du genre en Amérique du Nord. Plus de 2000 joueurs amateurs et professionnels sont attendus à cette fête qui consiste en une multitude de tournois de différents jeux vidéo dont League of Legends, Hearthstone, Overwatch et Counter-Strike.

L’événement n’a pas toujours eu l’envergure qu’on lui connaît aujourd’hui. En 2002, lors du premier Lan ETS, environ 150 personnes ont participé, soit moins du dixième de l’ampleur actuelle.

« Ça fait chaud au coeur de voir la progression du nombre de participants qui augmente chaque année, raconte Nicolas Gauthier-Régis, qui a fait partie du comité organisateur de l'événement dix ans. On remplissait la cafétéria de l’ETS et on a dû changer de salle pour répondre à la demande... nos billets se vendaient en dix minutes! »

Une toute petite organisation est à l’origine de ce grand déploiement. Une vingtaine d’organisateurs, tous étudiants à l’ETS, y travaillent chaque année pour faire de ce rassemblement une réussite. « Tout le monde fait ça bénévolement, en dehors des heures de cours, explique Max St-Onge, l'un des organisateurs de l'événement. L’argent amassé avec les inscriptions sert à payer la salle et les tables, et le reste s’en va dans les prix pour les participants. S’il reste de l’argent, on le met de côté pour l’année suivante. »

Pour leur quinzième anniversaire, les organisateurs ont pensé remettre à l’horaire des jeux qui ont connu une grande popularité à leurs débuts.

Quake Live, populaire jusqu’en 2010, fait un retour après sept ans d’absence. Counter-Strike 1.6 revient après une absence de 11 ans. Même si la série demeure l’une des plus populaires dans le milieu des sports électroniques avec sa version Global Offensive, la version 1.6 du jeu a quitté les compétitions en 2006.

Le jeu Warcraft III : The Frozen Throne a été relégué aux oubliettes des compétitions en 2008. Bien que la compagnie Blizzard soit toujours très présente dans les compétitions de nos jours (Overwatch, Heroes of the Storm, Starcraft 2), le vieux jeu de stratégie demeure dans l’esprit des nostalgiques.

Un phénomène bien vivant

Les réseaux locaux (LAN, local area network) étaient déjà bien populaires avant l’explosion des jeux vidéo compétitifs et coopératifs. Ils auraient pu être voués à disparaître à cause de la simplicité et l’efficacité du jeu en ligne, mais il n’en est rien. Les joueurs prennent plaisir à se rassembler et à s’affronter face à face. Comme le dit Max St-Onge: « Les joueurs sont habitués de s’affronter sur Internet, mais ils n’ont jamais la chance de se rencontrer. Nous, ce qu’on leur offre, c’est cette possibilité-là, on pense que Montréal est l’endroit idéal pour un événement de ce genre. »

Les deux premières années, je n’avais pas une équipe très compétitive, mais l’événement permet de voir en vrai les gens avec qui je joue en ligne tout au long de l’année, de les rencontrer et de discuter avec eux. Ça fait différent de juste leur parler sur Skype!

William Roy, membre de l’équipe Les Bonobos, compétition de League of Legends

La popularité du Lan ETS est d'ailleurs grandissante. Pour preuve : la migration de la compétition des locaux de l'ETS à une salle plus grande, à la Place Bonaventure. L’organisation diffuse aussi les compétitions en direct sur Internet depuis cinq ans et cumule plus de 117 000 vues au total à ce jour.

De nombreuses activités prévues

Tous les jeux compétitifs de l’heure sont à l’horaire, dont League of Legends, Dota 2, Starcraft 2 et Heroes of the Storm. Comme ajout cette année, le jeu Overwatch, véritable phénomène en ligne qui est considéré par plusieurs critiques comme le jeu de l’année 2016.

Bien que les compétitions à l’ordinateur prennent la plus grande place, la communauté Nintendo n’est pas laissée de côté, puisque deux jeux de la série Super Smash Bros. sont prévus dans les compétitions. À ces deux jeux s’ajoutent le jeu de hockey NHL et le jeu de combat Street Fighter V dans les compétitions sur consoles.

Le niveau de performance des participants est élevé, mais plusieurs viennent simplement pour s’amuser et se mesurer à des professionnels. L'un des meilleurs joueurs mondiaux de Super Smash Bros. Melee, le Suédois William Hjelte, alias Leffen, sera présent à l’événement dans l'espoir de mettre la main sur l'un des nombreux prix en argent, qui totalisent 35 000 dollars. Plus de 100 000 dollars en matériel seront aussi distribués parmi les meilleurs joueurs des tournois. Parmi eux, certains auront l'occasion de montrer de quoi ils sont capables devant un public assez considérable, puisqu'environ 2500 amateurs sont attendus chaque jour pour assister aux différentes compétitions qui sont diffusées sur écrans géants tout au long de la fin de semaine.

Il y a pas mal de monde qui vient juste pour l’ambiance, le party… D’autres se pensent bons, mais vont se faire clencher dans les compétitions. Mais c’est plaisant, ça permet aux participants de se mesurer à d’autres joueurs pour voir où ils en sont.

Max St-Onge, organisateur de l’événement

En plus des tournois de jeux vidéo, une compétition de costumade (mieux connue sous le terme anglais cosplay) sera organisée. Les participants pourront également s'affronter lors d'un tournoi de ping-pong et assister à une séance de destruction de vieux claviers d'ordinateur ainsi qu'à un concert de l’Orchestre de jeux vidéo.

Les inscriptions pour les compétitions sont terminées, mais des places sont encore disponibles pour assister à l’événement pour chacune des trois journées.

Suivez-nous sur Twitter pour avoir des mises à jour en temps réel sur les différentes facettes de l’événement tout au long de la fin de semaine.@Simonrl_rc@MaxenceMatteau@AlixVilleneuve

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine