Retour

18 mois de prison pour l'avocat Jean-Pierre Desmarais

Jean-Pierre Desmarais, cat avocat reconnu coupable de 68 chefs d'accusation l'an dernier, a été condamné à 18 mois de prison et à une amende de 350 000 $ au palais de justice de Montréal, mercredi.

Il a été établi que Jean-Pierre Desmarais avait agi illégalement comme courtier pour le compte de la Fondation fer de lance (FFDL). Il avait aussi recueilli des fonds des investisseurs sans l'autorisation de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

« Monsieur Desmarais est connu, c'est un avocat, [...] il a usé beaucoup de son influence et de sa notoriété » pour s'attirer la confiance des investisseurs, a déclaré le porte-parole de l'Autorité des marchés financiers, Sylvain Théberge.

Entre janvier 2007 et juillet 2008, des investisseurs lui avaient confié des sommes allant de 20 000 $ à 120 000 $ en retour de promesses de rendement jusqu'à 150 %.

Vingt-trois investisseurs ont perdu 2,3 millions de dollars dans cette affaire. Six d'entre eux ont été remboursés, mais les 17 autres n'ont pas encore revu la couleur de leur argent, pour une somme totalisant 1,1 million de dollars.

Sylvain Théberge, de l'AMF, affirme que l'organisme est satisfait de la sentence infligée à M. Desmarais. « Ça envoie un message clair que les crimes financiers doivent être pris avec sérieux, et c'est un jugement, donc, qui répond à ces attentes-là ».

L'enquête s'est échelonnée sur quelques années; les auteurs de cette fraude avaient échafaudé « une ingénierie très très complexe qui passait par une fondation, la Fondation fer de lance », de dire Sylvain Théberge.

Avec les informations de Pascal Robidas

Plus d'articles

Commentaires