Retour

200 nouveaux panneaux électroniques sur le stationnement au coeur de Montréal

Les automobilistes circulant dans le Quartier des spectacles et ses environs, ainsi que dans le Vieux-Montréal, pourront consulter de nouveaux panneaux électroniques pour les aider à stationner leur véhicule.

Un texte de Marc-Antoine Ménard, avec la collaboration de Benoît Chapdelaine

En collaboration avec des propriétaires de stationnements privés, la Ville veut ainsi les informer, en temps réel, du nombre d’espaces intérieurs ou extérieurs disponibles.

La seconde génération de panneaux fournira cependant plus d’informations que la première, déployée en 2008 aux abords du Vieux-Montréal. On y annoncera les travaux routiers et on y diffusera les messages du Centre de gestion de la mobilité urbaine concernant des incidents qui pourraient causer de la congestion.

On pourrait aussi y lire des informations de nature événementielle, surtout durant les festivités du 375e anniversaire de Montréal.

Au lieu de construire des stationnements, on est en train d’optimiser les places qui existent en ce moment.

Aref Salem, responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal

« L’idée, c’est de faciliter la vie de nos citoyens », d’ajouter le responsable du transport au comité exécutif, Aref Salem, qui souligne que le transport en commun reste le « meilleur outil » pour se rendre au centre-ville.

Il mentionne également que l’ouverture du nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), qui doit se faire d’ici la fin de l’année, augmentera inévitablement la circulation au cœur de la ville.

200 panneaux d'ici juin

Environ 200 panneaux sont en cours d’installation sur 98 emplacements dans le Quartier des spectacles et le Vieux-Montréal, mais aussi dans la Cité du multimédia et aux abords des ponts en provenance de la Rive-Sud. Selon Aref Salem, les emplacements des panneaux ont été choisis pour qu’ils se trouvent dans des secteurs plus événementiels que résidentiels.

À l'intersection des rues Berri et Ontario, l'un des panneaux déjà installés diffuse en ce moment un message générique incitant les automobilistes à la prudence en ces conditions hivernales.

La Ville promet que tous ces nouveaux panneaux seront raccordés et fonctionnels d’ici juin prochain. Des ententes avec 14 propriétaires de stationnement privés doivent être signées au préalable.

Un règlement d’emprunt d’un peu plus de 6 millions de dollars pour 2017 à 2019 sera présenté à la séance du conseil municipal, le 20 février, pour financer le développement futur, dans l’ouest du centre-ville, de ce qui est appelé le « jalonnement dynamique ».

Projet Montréal s'inquiète des coûts

L’opposition officielle s’inquiète des coûts de ce projet, soulignant que la phase 2 du jalonnement dynamique implique des dépenses largement supérieures aux 1,5 million de dollars investis dans la phase 1.

« Quand on sait que la ville de Seattle a dépensé 2 millions [américains, environ 2,6 millions de dollars canadiens] pour son système de stationnement intelligent qui comprend les bornes de jalonnement dynamique, des stationnements hors rue, ainsi qu'une application et un portail web qui permet de voir les places disponibles en temps réel et même de réserver un espace de stationnement à distance, on est en droit de se demander si les Montréalais vont en avoir pour leur argent ou si l’administration Coderre n’a pas encore une fois tourné les coins ronds », affirme la chef de Projet Montréal, Valérie Plante, dans une déclaration transmise par courriel à Radio-Canada.

De son côté, le Partenariat du Quartier des spectacles de Montréal se dit enchanté par l'initiative de la Ville et signale que les visiteurs cherchent souvent du stationnement sur rue alors que de nombreuses places sont disponibles à proximité, mais hors rue.

Plus d'articles