Retour

25 concerts qui marqueront les FrancoFolies de Montréal

La 28e cuvée des FrancoFolies de Montréal propose plus de 200 spectacles en salle ou à l'extérieur du 9 au 18 juin. Voici 25 propositions alléchantes qui comprennent des spectacles à l'abri, d'autres sous les étoiles, des rentrées, des découvertes et des supplémentaires de prestations d'exception. Musique!

Philippe Rezzonico


Un texte de Philippe Rezzonico

5 CONCERTS À VOIR EN SALLE

Gainsbourg symphonique, Maison symphonique (10 et 11 juin, 20 h) : Il y aura l'Orchestre symphonique de Montréal avec Arthur H pour l'intégralité de l'album Histoire de Melody Nelson. Et puis l'OSM, encore, cette fois avec Jane Birkin, pour le meilleur du grand Serge. Et surtout, les chansons essentielles de Gainsbourg. Incontournable.

Thomas Fersen solo, Gesù (11 et 12 juin, 20 h 30) : Un nouveau spectacle solo pour le plus assidu des artistes français sur nos terres. Prestation qui coïncide avec le 20e anniversaire du premier passage de Fersen aux FrancoFolies. Et dans la meilleure salle qui soit pour un tel concert intimiste.

Alain Souchon et Laurent Voulzy, salle Wilfrid-Pelletier (12 juin, 20 h) : Ces deux-là nous rendent visite si peu souvent que le rendez-vous est obligatoire. Au menu, des chansons de leur album commun, paru en 2015, et les succès personnels des deux artistes qui partagent 40 ans d'amitié et de collaboration artistique.

Louise attaque, Métropolis (14 et 15 juin, 21 h) : Retour inattendu du collectif français 10 ans après son dernier disque studio. Ça va danser et chanter dans le Métropolis. Première partie : La Bronze (14 juin) et Radio Elvis (15 juin).

Sept jours en mai, Gesù (16 et 17 juin, 20 h 30) : Sept jours pour créer plus de chansons qu'il n'en fallait pour faire un disque (Sept jours en mai), et sept artistes sur scène pour nous les présenter, soit Michel Rivard, Luc De Larochellière, Éric Goulet, Mara Tremblay, Gilles Bélanger et le duo des Mountain Daisies.

5 CONCERTS EXTÉRIEURS

Fioritudes, scène Bell (10 juin, 21 h) : Deux ans après sa présentation en salle pour l'ouverture des FrancoFolies 2014, le spectacle Fioritudes se déplace à ciel ouvert. Les compositions immortelles de Serge Fiori interprétées par Antoine Gratton, Marie-Pierre Arthur, Alexandre Désilets, Chloé Lacasse et Ian Kelly.

Pierre Lapointe, scène Bell (11 juin, 21 h) : En cette époque où tous les artistes interprètent intégralement et en séquence leurs albums fétiches, Pierre Lapointe - qui ne fait jamais rien comme les autres - propose le spectacle de La forêt des mal-aimés tel qu'il l'a présenté il y a plus d'une décennie. Et avec les mêmes musiciens… Aurons-nous droit à la reprise de la rentrée montréalaise vue au théâtre Corona en 2005 (avant même que l'album ne soit mis en marché, en 2006) ou celle d'un spectacle offert après la parution de l'album? Réponse le 11 juin.

Stefie Shock, scène Bell (13 juin, 21 h) : Comme il l'a fait sur disque (12 belles dans la peau), Stefie Shock reprend les chansons de Gainsbourg avec Sophie Beaudet, Fanny Bloom, Pascale Bussières, Caroline Dhavernas, Anne Dorval, Gaële, Stéphanie Lapointe, Marième, Suzie McLelove, Laurence Nerbonne et Klô Pelgag. Ce spectacle se veut le complément à l'hommage symphonique en salle pour les 25 ans de la disparition de Gainsbarre.

Bertrand Belin, scène Loto-Québec, (17 juin, 20 h) : La vedette française remet ça cette année avec son plus récent disque, Cap Waller, paru à l'automne 2015. Le ténébreux à la voix monumentale passe rarement inaperçu.

Laurence Nerbonne, scène Bell (18 juin, 22 h) : Il y a une vie après Hôtel Morphée. Pour l'auteure-compositrice-interprète Laurence Nerbonne, cette vie prend forme au sein d'un univers minimaliste aux textures riches, sur fond de hip-hop. La Révélation Radio-Canada aura l'occasion de faire entendre ses chansons au plus grand nombre.

5 RENTRÉES

Les Trois Accords, Métropolis (10 juin, 21 h) : Il n'y a que Les Trois Accords qui peuvent intituler un album Joie d'être gai! Avec les nouvelles chansons et les incontournables du groupe de Drummondville, ça va chauffer. Première partie : IDALG.

(Source : YouTube/Disques La Tribu)

Laurence Jalbert, L'Astral (11 juin, 19 h 30) : Quarante ans de carrière. On ne le dirait pas. Le début de la carrière discographique remonte à 1990, mais les planches, Laurence Jalbert les foule depuis l'âge de 16 ans. Rentrée du nouvel album (Ma route) et survol de tout le reste. 

Amélie Veille, scène Ford (15 juin, 20 h) : Appelons ça une rentrée… extérieure. Après avoir passé deux ans à composer le plus souvent en France, Amélie Veille nous présente les chansons de son nouveau disque dans un spectacle extérieur avec Antoine Gratton, Maxime Landry et Andréanne A. Malette.

Yann Perreau, Club Soda (17 juin, 19 h) : On pourrait presque parler d'une double rentrée. Yann Perreau qui vient nous interpréter les nouvelles chansons de son disque Le fantastique des astres (admirons le jeu de mots) avec une première partie offerte par Amylie, qui a lancé son album Les éclats au mois de mai.

Karim Ouellet, Métropolis (17 juin, 21 h) : Fox fut la consécration. Trente est l'ouverture sur une nouvelle décennie pour Karim Ouellet. Toujours de la pop, mais émaillée de cuivres et de cordes. Et comme Claude Bégin a œuvré à la réalisation, quoi de mieux que ce soit lui qui assure la première partie.

5 SUPPLÉMENTAIRES

Jean Leloup solo (Le fantôme de Paradis City), salle Wilfrid-Pelletier (10 et 11 juin, 20 h) : John the Wolf, sa guitare et un répertoire exceptionnel. Fumant.

Pierre Flynn, L'Astral (14 juin, 19 h 30) : Les chansons de Sur la terre et celles qui ont fait la renommée de Flynn dans un écrin musical riche et raffiné. Première partie : Ludovic Alarie.

Les sœurs Boulay, théâtre Maisonneuve (15 juin, 20 h) : Le nouvel album des Sœurs Boulay s'est avéré aussi délectable que le précédent, et le spectacle qui en résulte va droit au cœur. Première partie : Saratoga.

Bernard Adamus, Métropolis (17 juin, 21 h) : C'était l'incendie au Club Soda en novembre, lors du Coup de cœur francophone. Pas de raison que ça soit différent dans le Métropolis. Première partie : Mon Doux Saigneur.

Galaxie et Marie-Pierre Arthur, scène Bell (17 juin, 21 h) : Ce programme double aurait pu figurer parmi les spectacles extérieurs. Cela dit, les tournées de ces artistes ont été tellement intenses qu'on se demande comment ces derniers pourront l'être encore plus. Il faudra retourner voir.

5 ARTISTES À DÉCOUVRIR

Ariane Zita, scène SiriusXM (11 juin, 22 h) : Son premier disque en français, Oui mais non, a remporté une demi-douzaine de prix à Vue sur la relève ce printemps.

Vianney, scène Loto-Québec (14 juin, 20 h) et Scène SiriusXM (15 juin, 19 h) : Le Parisien est diplômé en haute couture et il a été pensionnaire à l'école militaire de Saint-Cyr. Trouvez l'erreur… Il a lâché tout ça afin de remporter le trophée Victoire de la musique pour l'interprète de l'année. C'est ce que l'on appelle un changement de carrière.

Emel Mathlouthi, Club Soda (15 juin, 19 h) : Elle chante en français, en arabe et en anglais, mêlant trip hop, rock et musique world. Chanson phare : Ma parole est libre. Elle vient nous présenter les chansons de son deuxième album, coréalisé avec Valgeir Sijurôsson, qui a travaillé avec Björk.

Caroline Savoie, scène Sirius XM (16 juin, 19 h) : Mine de rien, la gagnante du plus récent Festival international de la chanson de Granby trimbale déjà deux minidisques. C'est l'occasion d'entendre l'auteure-compositrice-interprète acadienne avant la sortie de son premier vrai de vrai disque, à l'automne. 

Bagarre, scène Loto-Québec (17 juin, 22 h) : Ne vous fiez pas au nom du groupe. Personne ne va se faire mal… sauf peut-être ceux qui voudront jouer du coude pour être au-devant de la scène et danser sur les compositions électro-pop de l'album Musique de club du collectif.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine