Retour

26 nouveaux logements pour femmes en difficulté à Montréal

Un projet d'hébergement pour femmes en difficulté verra bientôt le jour au centre-ville de Montréal, près de l'hôpital Notre-Dame, rue Sherbrooke Est. Sur les 26 logements, quatre seront réservés à une clientèle autochtone.

Un texte de Laurence Niosi

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a autorisé la construction du projet de trois millions de dollars réalisé et financé par la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM), en partenariat avec le refuge pour femmes Chez Doris. Ce dernier prendra en charge la gestion de l’immeuble, en plus de l’achat de l’équipement et des meubles.

Le projet d'hébergement, qui comprendra des services d’accompagnement social, vise des femmes ayant des problèmes de santé mentale chroniques et qui sont à risque d'itinérance.

« Ça répond à un grand besoin d’offrir de la stabilité résidentielle à une population vulnérable », précise la directrice générale de l’organisme, Marina Boulos-Winton, qui affirme travailler sur ce projet depuis un an.

Sur les 26 studios, quatre unités seront réservées à des femmes autochtones et seront construites de façon culturellement adaptée. « C’est surtout la clientèle inuite qui aime manger de la viande crue comme du phoque ou de la baleine ou du caribou [...] de façon communautaire. Donc nous avons conçu des appartements pour qu’elles puissent manger de cette façon », affirme la directrice générale du refuge, dont 20 % de la clientèle est autochtone.

Les clientes deviendront ainsi locataires. « Ce ne seront pas des logements de transition, les femmes peuvent rester en permanence », indique Mme Boulos-Winton. Le mode de sélection des femmes n’a pas encore été déterminé.

Les studios déjà meublés - d’une superficie de 300 à 400 pieds carrés chacun - comprendront une cuisinette et une salle de bain. Le projet inclut également des espaces communs.

Les premières locataires pourront emménager dès l’automne 2019.

En mars dernier, la Ville de Montréal avait annoncé qu'elle souhaitait créer 950 logements sociaux et communautaires d’ici 2021, qui seront réservés aux personnes en situation d’itinérance ou à risque de le devenir.

Environ 10 % des 3000 personnes sans domicile fixe à Montréal sont autochtones, alors que les Autochtones représentent 0,6 % de la population de la métropole.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine