Retour

40 000 arbres seront plantés sur le mont Royal d'ici 2020

Pour chaque arbre abattu en raison des ravages de l'agrile du frêne, l'administration montréalaise en plantera 10 nouveaux dans le parc du Mont-Royal, pour un total de 40 000 arbres dans les trois années à venir.

C'est l'annonce qu'a faite jeudi Réal Ménard, maire de l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et responsable du développement durable, de l'environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Ce reboisement est destiné à compenser la perte d'arbres qui doivent être abattus parce qu'ils sont trop attaqués par l'agrile du frêne, cet insecte originaire d'Asie qui sévit non seulement à Montréal, mais aussi à Québec, à Gatineau et depuis tout récemment, à Drummondville.

La nature a horreur du vide...

La plantation d'arbres permettra de refermer les trouées causées par l'abattage des frênes et d'éviter que des espèces envahissantes ne s'emparent de ces espaces verts. Elle consolidera du même coup la résilience et la diversité des arbres du parc du Mont-Royal, site patrimonial sur les plans tant historique que naturel.

Les milieux boisés accessibles du parc du Mont-Royal comptent plus de 10 000 frênes et, de ce nombre, près des deux tiers ont été traités contre l'agrile cet été.

En revanche, toujours dans ces mêmes milieux boisés, la Ville devra abattre 4000 frênes à partir de cet automne et jusqu'en mars 2019.

« Dans certaines situations, malheureusement, la Ville n’a pas le choix d’abattre les frênes infestés par l’agrile, notamment lorsque la défoliation du frêne est trop importante et que l’insecticide n’est plus une option », a déclaré Réal Ménard par voie de communiqué.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, évalue à quelque 60 000 le nombre de frênes dans les rues, les parterres aménagés et les parcs de la Ville. « Les interventions ont permis d’éviter la mortalité massive et exponentielle des frênes observée dans d’autres villes nord-américaines », assure le maire Coderre.

L'inauguration du parc du Mont-Royal remonte à 1876. C'est au réputé architecte de paysage Frederick Law Olmsted qu'on en doit les plans. Olmsted fut également le concepteur de Central Park, à New York.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine