Retour

900 contraventions en deux mois à des propriétaires de chiens à Montréal

Alors que Montréal s'apprête à adopter un règlement interdisant les pitbulls, le renforcement des règles existantes a déjà des conséquences pour les propriétaires de chiens en général.

Un texte de François Cormier

Montréal avait promis de serrer la vis aux propriétaires de chiens sans laisse, ainsi qu'à ceux qui n'auraient pas de permis pour possession d'animal de compagnie. C'est chose faite : au cours des deux derniers mois, 900 contraventions ont été dressées, tous types de chiens confondus, sur le territoire montréalais.

À la mi-juillet, une brigade canine est entrée en fonction. Elle a dressé plus de constats d'infraction en deux mois qu'en une année entière habituelle. Cette stratégie pour faire respecter le règlement en vigueur aura nécessairement des conséquences sur les revenus municipaux.

À cela s'ajoute la nécessité pour tout propriétaire de chien ou de chat de détenir un permis, ce qui permettra aussi à la Ville de Montréal d'engranger d'importants revenus au cours des prochains mois.

Des banques de données incomplètes

La Ville estime qu'il y a 144 000 chiens sur son territoire. À peine 14 % d'entre eux seraient enregistrés dans les banques de données. Différents moyens, dont une campagne de publicité, seront mis en place pour rappeler aux propriétaires d'animaux qu'ils ont des obligations.

Lors d'une réunion à l'hôtel de ville, mercredi après-midi, les représentants de quelques arrondissements se sont montrés inquiets de perdre les revenus relatifs aux permis d'animaux. Les représentants des services centraux ont expliqué qu'une partie des nouveaux revenus seront redistribués aux arrondissements et qu'il s'agira de gains plus importants qu'avant.

Les pitbulls maintenant permis à Outremont?

À la suite d'une analyse de ce nouveau règlement sur le contrôle des animaux, la mairesse d'Outremont, Marie Cinq-Mars, déplore le fait que des pitbulls pourraient faire leur apparition dans son arrondissement, parce que l'interdiction ne s'appliquera qu'aux « nouveaux » pitbulls.

Si le propriétaire de ce type de chien déménage dans Outremont, il pourra donc le garder si la bête a été enregistrée avant l'entrée en vigueur des nouvelles règles de la Ville centre. Les pitbulls sont pourtant interdits depuis des années dans l'arrondissement, proteste Mme Cinq-Mars.

L'administration Coderre lui a expliqué qu'elle souhaite implanter une réglementation unique pour remplacer les 19 règlements des arrondissements de Montréal. Marie Cinq-Mars n'écarte pas la possibilité de prendre des mesures pour maintenir l'absence de pitbulls dans Outremont.

Plus d'articles

Commentaires