Les plongeurs canadiens Jennifer Abel et François Imbeau-Dulac ont obtenu la médaille d'argent au 3 m synchronisé mixte des mondiaux FINA dimanche, à Kazan, en Russie.

Le duo a récolté 317,01 points. C'est loin derrière le tandem chinois de Wang Han et Yang Hao (339,90), couronné champion du monde de la spécialité.

Les Italiens Tania Cagnotto et Maicol Verzotto ont pris le bronze (315,30).

« Nous sommes vraiment satisfaits. Nos deux premiers plongeons n'étaient vraiment pas aussi bons qu'à notre habitude, mais nous sommes contents de terminer en beauté, parce que tous les deux, à l'individuel, ça ne s'est pas passé comme nous le voulions, a dit Imbeau-Dulac, de Québec

« Nous avions une dernière occasion de nous rattraper et c'est ce que nous avons fait, surtout avec nos deux derniers plongeons, qui nous ont sortis d'un départ très difficile. »

Le Canadien Ryan Cochrane a décroché la médaille de bronze au 400 m libre. Il a nagé la distance en 3 min 44 s 59/100, à deux secondes du vainqueur, le Chinois Sun Yang (3:42,58).

Yang, champion olympique, conserve ainsi son titre mondial, tandis que le Britannique James Guy (3:43,75) s'est classé 2e.

L'Américaine Katie Ledecky a écrasé la concurrence dès la première longueur de bassin. Elle est partie très vite, sur les bases de son record du monde, une cadence qu'elle n'a cependant pu maintenir.

Mais elle a tout de même conservé son titre de championne du monde du 400 m nage libre en 3:59,13.

C'est deux secondes de mieux que la meilleure performance de l'année.

La Néerlandaise Sharon Van Rouwendaal (4:03,02) a fini 2e, et l'Australienne Jessica Ashwood (4:03,34) a conclu 3e.

À l'assaut des records 

La Suédoise Sarah Sjostrom a battu le record du monde du 100 m papillon. Elle a du même coup remporté la demi-finale avec un temps de 55,74 s, éclipsant l'ancienne marque (55,98), propriété de Dana Vollmer depuis les Jeux de Londres en 2012.

En finale, lundi, Sjostrom, championne du monde en titre de la distance, aura pour principale adversaire la Danoise Jeanette Ottesen, qui a réussi le 2e chrono des demi-finales en 57,04 s.

La Hongroise Katinka Hosszu, championne du monde en titre, a pour sa part amélioré son propre record d'Europe au 200 m quatre nages. Aussi en demi-finale, elle a réussi un temps de 2:06,84.

Hosszu a amélioré son propre record qu'elle avait déjà battu dans la matinée (2:07,30). Sa précédente marque avait été établie le 2 août 2009 aux mondiaux de Rome (2:07,46).

Passer le relais 

La France a conservé son titre de championne du monde du relais 4 x 100 m libre masculin grâce à un temps de 3:10,74.

Les Français (Mehdy Metella, Florent Manaudou, Fabien Gilot, Jérémy Stravius), également champions olympiques, ont devancé les Russes (3:11,19) et les Italiens (3:12,53).

Du côté féminin, c'est l'Australie, avec un chrono 3:31,48, qui a obtenu le titre mondial de la même spécialité.

Les Australiennes (Emily Seebohm, Emma McKeon, Bronte Campbell et Cate Campbell), championnes olympiques, ont devancé les Néerlandaises (3:33,67) et les Américaines (3:34,61), championnes déchues.

Les Canadiennes Sandrine Mainville, Katerine Savard, Michelle Williams et Chantal Van Landeghen (3:36,44), elles, ont abouti en 5e place.

Puisqu'il a conclu parmi les 12 premières nations, le quatuor féminin a qualifié le Canada à cette épreuve pour les Jeux de Rio.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine