Le gardien Al Montoya obtiendra son cinquième départ de la saison, vendredi, lorsque le Canadien affrontera les Blue Jackets à Columbus. L'équipe s'est envolée jeudi après-midi en compagnie d'Andrew Shaw, même si l'ailier avait raté l'entraînement du matin pour des raisons familiales.

Un texte de Jean-Patrick Balleux

En théorie, il ne faut pas s'attendre à des changements de trios, même si Daniel Carr a comblé l'absence de Shaw à l'entraînement. Durant les exercices à Brossard, on a vu l'attaquant fraîchement rappelé avec le défenseur Joel Hanley des IceCaps de Saint-Jean (Terre-Neuve-et-Labrador) patiner en compagnie de David Desharnais et de Max Pacioretty.

Carr a été retourné dans la Ligue américaine le 28 octobre dernier. L'ailier gauche de 24 ans avait eu le temps d'inscrire une passe à sa fiche en deux matchs avec le CH.

Le Tricolore demeure la seule équipe invaincue en temps réglementaire cette saison. Avec une huitième victoire de suite (9 en 10 matchs), cette fois contre les Canucks de Vancouver, les hommes de Michel Therrien trônent au sommet du classement de la Ligue nationale avec une récolte de 19 points sur une possibilité de 20.

Pacioretty, frustré la veille par la tenue de son équipe en première partie du match contre Vancouver, avait retrouvé le sourire.

« On a manqué d'exécution hier soir et c'est bien d'arriver ce matin et de réaliser qu'on a les deux points de la victoire en banque. Il faut juste tenter de s'améliorer encore », a lancé le capitaine, qui a aussi parlé de baseball et de la victoire des Cubs.

« C'était une Série mondiale incroyable. Tu ne penserais jamais regarder un match et ne plus savoir à quelle équipe souhaiter la victoire, a dit le no 67. J'ai changé de camp souvent. Je me sentais bien et mal à la fois pour un joueur. »

Pacioretty faisait sans doute référence à la fin de match complètement folle où les Indians ont réussi à créer l'égalité 6-6 avant de perdre en 10e manche.

À Columbus en bottes de travail

Pour en revenir au hockey, Michel Therrien a repris les propos de son capitaine. « L'exécution [est ce qui a manqué hier]. On a beaucoup travaillé cet aspect du jeu ce matin. On se doit de mettre nos bottes de travail à Columbus, où c'est très difficile de gagner. »

La saison dernière, les Blue Jackets ont remporté deux des trois duels contre le CH. La troupe de John Tortorella avait remporté le seul match disputé à Columbus, 5-2 le 25 janvier.

L'entraîneur pourra une fois de plus miser sur son quatrième trio explosif qu'il qualifie de plus constant depuis le début de la saison.

« C'est un trio qui a beaucoup de vitesse et des joueurs qui sont vites sur le porteur du disque. Ils sont difficiles à affronter à cause de leur vitesse. Ils ont tous une excellente éthique de travail. Ils se comportent bien », estime Therrien.

Brian Flynn lançait quant à lui des fleurs à Phillip Danault dans le vestiaire. « Il patine bien à l'aile, il est fort sur la rondelle et il est bon pour créer des jeux comme hier soir contre les Canucks ». Pour sa part, Danault savourait l'instant. « On est contents, c'est l'fun de savoir qu'on a la confiance du coach. »

Avec deux buts et trois passes depuis le début de la saison, Danault gagne en confiance et est un joueur transformé.

« Phillip n'était pas un gars établi dans la LNH quand on est allé le chercher (à Chicago). Plus la saison (dernière) avançait, plus il se sentait à l'aise. Après l'avoir essayé au centre, on l'a mis à l'aile avec Torrey Mitchell et, depuis ce temps, on sent une chimie. »

Encore deux matchs en 24 heures

Après le match contre les Blue Jackets, le CH reviendra à Montréal pour un deuxième match en 24 heures. Les Flyers de Philadelphie seront les visiteurs au Centre Bell samedi soir. C'est une deuxième visite dans la métropole cette saison pour les Flyers après leur défaite de 3-1, le 24 octobre dernier.

Si Montoya est partant vendredi, les amateurs peuvent s'attendre à voir Carey Price défendre son filet samedi soir. 

« Il y a deux ans, il a connu une saison fantastique. Et maintenant, il connaît un début de saison incroyable. Il fait partie des joueurs spéciaux de la LNH », a expliqué Therrien au sujet de Price, n'hésitant pas à le comparer à Sidney Crosby.

Plus d'articles