Retour

Anthony Jackson-Hamel reçoit un vote de confiance de l'Impact

Par la voix de l'entraîneur adjoint Jason Di Tullio, l'organisation de l'Impact de Montréal a accordé un vote de confiance à son attaquant, Anthony Jackson-Hamel dont le contrat se termine à la fin de la saison.

Un texte de Marie Malchelosse

En entrevue à la radio sportive du 91,9 mardi, le jeune talent québécois a avoué se trouver dans une situation difficile à l’approche de la fin de saison régulière de l’Impact.

Jackson-Hamel se trouve dans la Ville-Reine avec la sélection nationale. Il s’est dit déchiré entre le désir de faire avancer sa carrière professionnelle rapidement et l’attachement qu’il voue à son équipe et à sa ville.

Il a ainsi laissé entendre qu’il prêterait une oreille très attentive aux clubs européens qui le courtisent. Du même souffle, Jackson Hamel a dit souhaiter être apprécié à sa juste valeur.

Après la séance d’entraînement matinale de mercredi, Di Tullio n’a pas tenté d’esquiver la situation ni les sentiments mitigés du joueur de 24 ans. « Anthony Jackson-Hamel est important pour cette équipe-là. »

Di Tullio a tenu à rappeler la généreuse contribution offensive de Jackson-Hamel l’année dernière, en USL. « Il a montré que, quand il a ses occasions, il peut marquer des buts et être dangereux. »

Une complémentarité appréciée

Le bras droit de Mauro Biello reconnaît que l’équipe première jouit d’un luxe en ayant au sein de sa formation deux attaquants aux profils différents en Jackson-Hamel et Matteo Mancuso. « Ça nous donne des choix. Ça met un peu de doute aussi chez l’adversaire. »

Di Tullio a tenu à temporiser l’impatience du jeune attaquant québécois. « Oui, c’est sûr, j’imagine que c’est frustrant pour un joueur, mais les discussions avec Jackson, avec les jeunes ou les joueurs qui n’ont pas de contrat, on est là, là. »

Anthony Jackson-Hamel affrontera la Jamaïque dans un match amical samedi à Toronto, en compagnie de ses coéquipiers de l’Impact, Samuel Piette et David Choinière.

En attendant, la visite de Chicago

L’Impact doit encore disputer neuf matchs avant la fin de sa saison. Samedi, l’équipe affronte le Fire de Chicago pour une deuxième fois en un peu plus de deux semaines. Le 16 août, le Bleu-blanc-noir avait mis le feu aux poudres avec une victoire éclatante de 3 à 0.

En l’absence de six joueurs en sélection nationale, l’Argentin Andres Romero pourrait bien renouer avec un temps de jeu plus substantiel et même être titularisé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine