Retour

Arrêté par le SPVM, le boxeur Custio Clayton croit avoir été victime de profilage racial

Le boxeur montréalais Custio Clayton croit avoir été victime de profilage racial lorsqu'il a été arrêté par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), mardi soir.

Un texte de Christine Roger

Le protégé du Groupe Yvon Michel (GYM) revenait d’une séance d’entraînement à Cornwall, en Ontario, lorsqu’il a été intercepté dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve.

« J’avais une voiture de location, puisque j’ai eu un accident la semaine dernière. J’étais à cinq minutes de la maison lorsque j’ai croisé une voiture de police qui circulait en sens inverse », raconte Clayton, membre de l'équipe olympique canadienne aux Jeux de Londres en 2012.

La voiture a effectué un virage à 180 degrés pour forcer Clayton à se ranger sur le côté de la route. Une policière a alors réquisitionné les papiers du boxeur. À trois reprises, l’homme lui aurait demandé les raisons de son interpellation, sans obtenir de réponse. « Elle m’a demandé de baisser ma vitre, d’éteindre le moteur et de lui remettre les clés. Ensuite, elle m’a dit de sortir de la voiture et m’a dit que j’étais en état d’arrestation puisqu’elle soupçonnait que j’étais un trafiquant et que je cachais de la drogue dans ma voiture. Elle m’a passé les menottes et m’a fait renter dans la voiture de police », explique Custio Clayton.

Deux heures se seront écoulées avant que Custio Clayton ne puisse finalement rentrer chez lui.

Choqué

Custio Clayton se dit choqué et profondément blessé par cet événement. À ses yeux, il s’agit d’un cas typique de profilage racial.« Toute ma vie, j’ai essayé de faire la bonne chose, en poursuivant mon rêve, celui d’être un boxeur professionnel », souligne-t-il.

Custio Clayton a finalement reçu un constat d’infraction de 63 $ puisqu’il n’a pas été en mesure de fournir les documents nécessaires à l'identification de son véhicule de location.Le SVPM mentionne avoir pris connaissance du dossier, qu’un « événement similaire » était survenu le même soir et que des démarches étaient en cours à l’interne afin de déterminer ce qui s’était réellement passé.De son côté, le clan de Clayton va évaluer la possibilité de porter plainte.

« Je dois rencontrer la garde rapprochée de Custio et nous allons décider ce que sera la prochaine étape. Je crois quand même que le fait que l’histoire sorte publiquement va permettre de rappeler que nous avons des droits en tant que citoyens », souligne son gérant, Douggy Berneche.

À 10 jours de son combat

Cet incident survient à un bien mauvais moment alors que Custio Clayton remontera dans le ring le 15 avril prochain. Le principal intéressé ne croit pas que sa préparation en souffrira.« Je suis très fort mentalement et je serai prêt. Je vais continuer d’avancer et de m’entraîner comme je le fais habituellement. Je vais continuer d’être la personne que je suis et que tout le monde sait que je suis », dit-il.Clayton affrontera le Mexicain Alfredo Chavez (12-8-0, 10 K.-O.). Depuis le début de sa carrière, le boxeur montréalais a une fiche parfaite de 10-0-0, avec 8 victoires par K.-O.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine