Retour

Aurélie Rivard voit Tokyo dans sa ligne de mire

Aurélie Rivard, quadruple médaillée des Jeux paralympiques de Rio, a posé le pied chez elle à Montréal plus tôt mardi, après des pérégrinations de trois mois où elle a connu la gloire, mais qui l'ont laissée épuisée.

« Ça a été une semaine extraordinaire, a avoué d'emblée la Québécoise de 20 ans. Je suis très contente d'être à la maison. (...) Mais l'été a été long, j'ai été partie environ trois mois. »

Accueillie à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau par les gens de son club de natation, Rivard planait encore sur son nuage de Rio où elle a remporté trois médailles d'or et une médaille d'argent, en plus d'inscrire deux records du monde.

« Rio a été au-dessus de mes attentes. La ville, le village, la piscine, évidemment mes performances, mais je suis vraiment contente. Ça fait 24 heures qu'on est dans les aéroports, là je suis vraiment contente d'être arrivée à Montréal. »

Rivard compte déjà deux expériences paralympiques et cinq médailles. À seulement 20 ans, le meilleur de la nageuse de Saint-Jean-sur-Richelieu est probablement encore à venir, mais elle préfère ne pas trop y penser pour le moment.

« C'est sûr que je vais prendre un congé. Ça fait six ans que je n'en ai pas eu. Donc je vais prendre quelques mois de repos pour me rétablir le corps et l'esprit. »

« Je vais recommencer à m'entraîner en janvier. Je ne veux pas penser à Tokyo tout de suite, mais c'est encore le plan. C'est encore loin, je vais commencer par me fixer des objectifs un peu plus proches », a conclu la jeune femme.

La porte-drapeau canadienne à la cérémonie de clôture des Jeux se tourne maintenant vers sa prochaine compétition internationale d'envergure : les Championnats du monde de paranatation à Mexico du 30 septembre au 7 octobre 2017.

Plus d'articles

Commentaires