Retour

Aux joueurs du Canadien d’assumer leurs responsabilités 

BILLET - L'effort, l'ardeur au travail et l'engagement : voilà des responsabilités qui incombent à celui qui chausse les patins et appose sa signature au bas de son contrat, à gauche.

La stratégie, le système de jeu et le discours : tout ça appartient à celui qui se promène derrière le banc et qui est assis dans la première rangée dans l'avion ou l'autobus.

La composition de l'équipe, les échanges, les embauches et la distribution des salaires par rapport à la masse salariale sont le travail de celui qui est assis dans une loge avec ses multiples acolytes, qui se fait du sang de cochon et accumule les cheveux gris.

Les sourires devant les caméras, les discours positifs, les profits, les décisions d’entreprise et l'image de marque appartiennent, elles, à celui qui signe les chèques de paie de tout ce beau monde.

Chacun a ses responsabilités pour qu'une équipe connaisse du succès. Mais le plus important est ce qui se passe sur la place.

Il est vrai que les joueurs en place doivent avoir un minimum de talent pour pouvoir rivaliser avec l'adversaire.

L'entraîneur peut avoir le meilleur système de jeu, le DG peut avoir composé une formation étoile, le propriétaire peut avoir choisi des génies dans tous les domaines pour diriger son équipe, si ceux qui sont en première ligne ne travaillent pas à fond de train le moment venu, eh bien, ça ne donne absolument rien.

Chaque fois que les joueurs viennent travailler, ils ont quelqu’un dans leur face qui tente de les faire échouer. C’est là la grande différence entre leur monde et celui des autres travailleurs.

Se contenter de faire acte de présence est inacceptable pour un joueur. Il laisse tomber ses collègues, ses patrons, ses partisans et, pire encore, il se ment à lui-même.

Le caractère et la fierté dans le sport ne sont pas quelque chose de sporadique.

Je considère le CH toujours comme une équipe de mi-peloton, et ce, même après sa production inadéquate jusqu'à présent. Avec cinq marqueurs qui ont le potentiel de marquer 20 buts, dont deux qui peuvent en marquer 30, cette équipe devrait être dans le premier tiers de la LNH.

Il est vrai que l'attaque dépend d'une bonne première passe ou d'une transition rapide, qui vient des défenseurs. Et cette saison, la brigade défensive a un manque flagrant de profondeur et d'expérience. Elle est trouée comme du fromage suisse (gracieuseté du DG), ce qui n’aide pas à la relance.

On a aussi vu trop souvent des attaquants manquer d’effort ou de caractère.

Ajoutez à cela un manque global d’engagement, un refus de souffrir, de mauvaises lectures défensives en repli et un manque de fierté et vous avez un cocktail imbuvable.

Au-delà des statistiques

Je me suis amusé à essayer de comparer l'attaque des surprenants Golden Knights de Vegas à celle de nos Glorieux.

L’âge moyen des six premiers marqueurs des Golden Knights est de 27,6 ans et de 25,2 ans pour le Tricolore.

Les joueurs de Las Vegas ont 2479 matchs d’expérience dans la LNH. C'est plus que ceux de Montréal (2075). Ils ont aussi récolté plus de points (1442 contre 1199) dans leur carrière que les hommes de Claude Julien.

Finalement, depuis le début de leur carrière, les six meilleurs pointeurs des Golden Knights ont une moyenne de points par match de 0,46, inférieure à celle du top 6 du CH (0,58).

J'en arrive à une seule conclusion : il n'y a absolument rien qui puisse aider le Canadien tant et aussi longtemps que ses joueurs ne décident pas de jouer 60 minutes à fond de train soir après soir pour 82 matchs.

Marc Bergevin peut bien amener un centre numéro un ou même ramener le valeureux P.K., mais sans engagement, sans résilience et sans fierté, le succès et la réconciliation avec les partisans sont impossibles.

Les Bergevin, Julien et autres membres de l'état-major du CH sont loin d'être blancs comme neige. Mais je suis persuadé que les partisans seraient plus conciliants si les joueurs jouaient avec ardeur en vidant le réservoir chaque match. C'est loin d'être le cas!

Ça rendrait au moins le travail du DG plus facile. Il aurait de meilleurs atouts pour faire des échanges.

Messieurs, à vous de jouer.

Plus d'articles