Retour

AZUR, le futur métro de Montréal en 14 points

Après un an et demi de retard, les passagers pourront dans quelques semaines monter à bord du nouveau métro de Montréal, l'un des plus importants investissements en transport public de l'histoire du Québec. Voici en avant-première les principales caractéristiques techniques du métro AZUR.

Les explications de Daniel Carrière de l'émission Découverte

Les 468 nouvelles voitures coûtent près de 2 milliards de dollars. Pas moins de 75 % de cette somme provient du gouvernement du Québec, le reste vient des coffres de la STM.

1. POIDS

Le métro AZUR est construit en aluminium et en acier inoxydable, et pèse 240 tonnes métriques. La caisse semi-étanche doit résister à l'eau, au feu et aux vapeurs toxiques. La caisse est conçue pour absorber sans déformations des collisions de moins de 15 km/h.

2. ÉCOLOGIQUE

Le métro AZUR fonctionne à l'électricité. Les 14 moteurs installés dans les bogies développent 400 kilowatts-heures. Cela lui prend 32 secondes pour atteindre sa vitesse maximale de 72 km/h. Chaque fois qu'il freine, AZUR produit de l'électricité qu'il retourne au réseau. Cette régénération permettra de réduire de 20 % la facture d'électricité du métro.

Photo : LABBE designers

3. SUSPENSION

Contrairement aux vieux ressorts en acier des vieux trains MR 63, AZUR roule sur un coussin d'air. Cette suspension pneumatique est munie de calculateurs qui s'adaptent continuellement en fonction du nombre de passagers. À l'heure de pointe, lorsque le train est bondé, le système injecte de l'air dans la suspension pour relever les voitures à une hauteur constante, ce qui facilite l'accès aux quais.

4. LOGE

La loge du métro AZUR a été complètement redessinée. L'opérateur a maintenant des ordinateurs et des écrans pour voir ce qui se passe dans son train. La loge est le seul endroit climatisé dans le métro et, pour la première fois, l'opérateur peut s'asseoir en conduisant.

5. PORTES PLUS GRANDES

La STM a réduit le nombre de portes par voiture. Il y a trois portes au lieu de quatre. Les nouvelles portes sont 27 % plus grandes que les anciennes, ce qui permet à deux passagers d'entrer et de sortir simultanément. Chaque porte est munie d'indicateurs lumineux qui passent du rouge au vert pour faciliter l'entrée et la sortie des passagers qui ont des problèmes de vision.

6. PORTES INTELLIGENTES

Les portes sont un équipement névralgique qui ouvre et ferme des centaines de fois par jour. Si une porte est coincée, c'est toute la rame qui est immobilisée. Pour éviter les retards, les portes du métro AZUR sont munies de capteurs intelligents qui s'ouvrent et se ferment automatiquement au contact d'un obstacle.

Photo : LABBE designers

7. VESTIGE

Pour les nostalgiques, AZUR a conservé deux reliquats du vieux métro. La petite musique qui annonce l'ouverture et la fermeture des portes a été reproduite artificiellement dans le nouveau train. On entendra encore le tou-tou-dou si caractéristique du métro de Montréal.

Malgré sa technologie de pointe, AZUR utilisera des sabots de frein en bois trempé dans l'huile d'arachide comme les anciens trains. Ces sabots de bois sont nettement plus performants et moins bruyants que les disques d'acier et moins polluants que les disques de graphite.

8. UNIVERSEL

Le métro AZUR est un moyen de transport universel conçu pour toutes les clientèles, jeunes, vieux, grands, petits, et pour la première fois, il y a un espace consacré aux personnes à mobilité réduite. La STM a créé dans les deux voitures d'extrémité une section spécialement aménagée pour les fauteuils roulants avec un système de communication à la portée des personnes à mobilité réduite.

9. FENÊTRES

Même si on roule dans un tunnel, le métro AZUR a des fenêtres panoramiques. Cela permet d'admirer les stations et donne un plus grand sentiment de sécurité aux passagers. Chaque fenêtre est munie de protections contre les graffitis.

10. SIÈGES

Il y a 28 places assises par voiture. On a aussi des strapontins, qui, une fois levés, peuvent laisser la place aux poussettes d'enfants. Les sièges en porte à faux n'ont aucun contact avec le plancher. Cela facilite le nettoyage des voitures et permet de ranger des colis sous les sièges, ce qui libère les espaces de circulation. Les sièges sont aussi à l'épreuve des vandales et résistent à des chocs de 4 kilonewtons sans se déformer.

11. CAMÉRAS

Chacune des voitures d'AZUR est munie de quatre caméras qui permettent à l'opérateur d'intervenir plus rapidement en cas d'urgence. L'opérateur peut non seulement entendre la voix des passagers dans l'interphone, mais il peut également voir à tout moment ce qui se passe dans son train lors des appels de détresse.

12. INTELLIGENT

AZUR est un métro intelligent. Grâce à des capteurs, il ajuste continuellement la suspension, le freinage et la ventilation selon le nombre de passagers qu'il transporte. On compte sept systèmes informatiques indépendants qui contrôlent la propulsion, les communications, les portes, la ventilation et la conduite du train.

Ces systèmes intelligents ont nécessité l'installation de 95 km de câbles par train pour relier tous ces réseaux.

13. BOA

Le métro AZUR est un long train articulé de 152 m. Il n'y a plus de cloisons entre les voitures, c'est ce qu'on appelle un train BOA. Les passagers circuleront librement d'une voiture à l'autre, ce qui est un net avantage en cas d'urgence. De plus, si le train tombe en panne à l'entrée du quai, les passagers pourront évacuer à l'intérieur du train sans sortir dans le tunnel.

Pour voir la vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici.

14. VENTILATION

AZUR n'a pas de climatisation, mais la STM nous assure qu'il fera moins chaud dans le métro actuel. Le nouveau train produit moins de chaleur en roulant et bénéficie d'un système d'aération qu'on ne retrouve pas dans l'ancien métro.

Le nouveau train articulé sans cloisons produit une longue colonne d'air de 152 mètres à l'intérieur du train. Cette colonne d'air se déplace chaque fois que le métro freine et accélère. Ce léger mouvement d'air produit une brise naturelle qui devrait soulager les passagers.

Plus d'articles

Commentaires