Retour

Ballou Jean-Yves Tabla, l'adolescent de l'Impact qui ne cache pas son jeu

Ballou Jean-Yves Tabla ressort du lot. Ses feintes sont vives, ses intentions sont fermes. En 2017, à seulement 17 ans, cet adolescent se croit capable de percer la formation partante de l'Impact de Montréal

Un texte de Jean-François Poirier

« Non, non, non », répète-t-il avec insistance lorsqu'on lui rappelle qu'il est peut-être trop jeune pour occuper un rôle de premier plan.

En entrevue, on l'entend à peine. À voix basse, Ballou, comme tout le monde l'appelle, dévoile ses grandes aspirations avec conviction après un entraînement au stade olympique où il a, sans gêne, étalé son art.

« Dans le foot, il n'y a pas d'âge. Si le gars démontre qu'il est fort, il n'y aura pas de problème. Je veux être joueur partant, jouer beaucoup de matchs et gagner ma place. »

Tabla souligne que l'âge ne serait pas un facteur « cette année ». Cela suppose qu'il a dû prendre son mal en patience en 2016 après sa superbe performance en match amical contre l'AS Roma au stade Saputo.

Ce soir-là, le jeune attaquant ivoirien avait ébloui la foule par son jeu créatif contre le célèbre club italien de passage à Montréal.

Dans l'attente d'un contrat professionnel, Tabla avait ensuite observé en silence le parcours des joueurs de Mauro Biello en éliminatoires pendant qu'il devait poursuivre ses classes au sein du club-école de l'Impact. Avec le FC Montréal, il a inscrit 5 buts et 5 passes décisives en 21 matchs.

« Depuis ma signature, Mauro m'a donné le conseil de travailler à l'entraînement pour gagner ma place. Je n'ai pas peur et je suis confiant. C'est en marquant des buts et en faisant de bonnes combinaisons devant le personnel d'entraîneur que je vais atteindre mon objectif. »

L'as-tu vu?

L'entraîneur-chef de l'Impact Mauro Biello pèse ses mots. Le potentiel de Tabla est indiscutable.

« Il a cette capacité de se créer une place dans des espaces très restreints, affirme-t-il. Il a un grand talent, une bonne vision, une bonne technique, mais il faut comprendre qu'il n'a que 17 ans... »

Mauro Biello insiste peut-être sur la jeunesse de Tabla, mais on le sent en possession d'un trésor qu'il hésite encore à s'offrir de peur de l'abîmer.

Après son point de presse, l'entraîneur de l'Impact a laissé tomber un « l'as-tu vu? » qui décrivait probablement toute son admiration pour le jeune attaquant.

« Le terrain va parler. Il va jouer des matchs contre des équipes de la MLS à l'entraînement. On a tous vu ce qu'il pouvait accomplir face au AS Roma. S'il peut m'aider à gagner des matchs, il va jouer, » a résumé Biello.

Revoilà Romero

Andrès Romero est un autre joueur qui pourrait prêter main-forte à l'Impact. L'attaquant est enfin de retour avec ses coéquipiers après avoir soigné une déchirure ligamentaire au genou droit en octobre 2015.

« Je me sens bien même si je ne suis pas à 100 %, dit l'Argentin. Je veux être prêt pour le premier match à San José (le 4 mars). L'attente (de 14 mois) a été longue et difficile. J'espère que c'est la dernière fois que je vis quelque chose du genre. Je ne me suis jamais découragé, parce que jouer au soccer est mon travail et ma famille compte sur moi. »

Mauro Biello a utilisé Romero pendant une quarantaine lors du premier match préparatoire de son équipe en Floride. L'intensité de Romero a rassuré ses patrons.

« Il n'est pas hésitant dans son jeu et il n'a pas peur des contacts comme ça arrive parfois lorsqu'un joueur se remet d'une telle blessure. Je n'entrevois aucun problème. Son genou se porte bien », souligne Biello.

Ballou Jean-Yves Tabla et Andrès Romero se feront la lutte à l'entraînement afin d'épauler Dominic Oduro dans le schéma offensif de l'Impact.

L'Impact disputera son deuxième match préparatoire le 15 février en Floride contre le Fire de Chicago.

Plus d'articles