Le milieu de terrain de l'Impact de Montréal Ballou Jean-Yves Tabla a offert ses excuses à l'équipe et à ses partisans, mercredi, après avoir brillé par son absence aux entraînement de lundi et mardi. Il était de retour avec ses coéquipiers mercredi, bien qu'il se soit entraîné seul à cause d'une blessure au genou qui l'indispose encore.

« Je tiens à m’excuser auprès de mes coéquipiers, de mes entraîneurs, de l’organisation de l’Impact et des amateurs pour mon geste », a-t-il écrit dans une note sur Twitter.

Le milieu de terrain de 18 ans a fait la manchette en début de semaine. Le réseau ESPN rapportait lundi que des clubs européens sont intéressés par ses services. L’Impact a confirmé la réception d’une offre, qui n’était pas satisfaisante.

L'entraîneur-chef de l'IMFC, Mauro Biello, s'est réjoui de ce retour à la normale. « On a eu de bonnes discussions, de la communication. Maintenant, il faut qu’il se focalise sur le terrain, qu’il laisse le terrain parler [pour lui] », a-t-il dit.

« Il est là à 100 % », a assuré celui qui fêtait son anniversaire mardi.

Le défenseur Hassoun Camera a joué un rôle dans le retour de Ballou. Il a longuement discuté avec la vedette montante mardi. « Il a compris que c’était dans son intérêt de revenir à l’entraînement et de travailler. [...] Le mieux, c'est qu'il brille sur le terrain, et le temps fera bien les choses », a-t-il analysé.

À écouter Camara et le gardien partant Evan Bush, les joueurs n'en veulent pas au jeune Québécois d'origine ivoirienne. « Il s’est fait influencer, a déclaré ce dernier. Moi aussi, à 18 ans, je prenais des décisions stupides, mais je n’étais pas dans l’œil du public à ce moment-là de ma carrière. On prend tous de mauvaises décisions et, dans son cas, je suis sur qu’il regrette comment il a géré ça. »

Il a quand même émis des doléances sur la gestion médiatique de la situation. « Ce qui est arrivé, c’est entre lui et le club, et je ne pense pas que ce soit notre place de commenter ça en tant que joueurs, pour être honnête. J’aurais aimé que ce soit géré différemment, mais c'est un jeune, et des fois les jeunes se font influencer d’une certaine façon. »

« Il a 18 ans, ce n’est pas facile de gérer ça. C’est l’expérience pour lui, ça fait partie de son apprentissage », a conclu Biello.

Ballou n’était pas au centre Nutrilait mardi. Le directeur technique Adam Braz avait dit aux médias que son absence était délibérée et que le club n’avait pas été averti.

« Oui, j’ai de l’ambition et je veux aller au plus haut de ma carrière, mais je suis conscient que j’ai une entente avec mon club actuel que je dois respecter », a-t-il écrit dans sa publication Twitter.

« Je n’ai jamais voulu être une source de distraction et je continue tous les jours d’avoir le désir d’aider mon club à atteindre ses objectifs. »

La situation de Ballou coïncide avec la date limite des transferts dans le soccer nord-américain. La deuxième fenêtre de la saison dans la MLS se termine mercredi. À l’intérieur de cette fenêtre, les équipes peuvent échanger des joueurs entre elles ou embaucher des joueurs internationaux.

Ballou a raté le dernier match de l'Impact en raison d'une blessure à un genou. Il a inscrit 2 buts en 16 rencontres en MLS cette saison et a ajouté 1 but en 3 matchs en Championnat canadien.

Son contrat actuel avec l'Impact arrivera à échéance à la fin de la campagne 2018. L'équipe détient toutefois des options pour les trois saisons suivantes.

Samuel Piette libre de jouer en MLS

Par ailleurs, l’Impact a enfin reçu le certificat de transfert international de Samuel Piette, ce qui complète l'acquisition du milieu de terrain québécois. Il ne reste plus qu'à finaliser son contrat, ce qui devrait être réglé d'ici samedi.

L'Impact avait annoncé l'arrivée de Piette du club espagnol CD Izarra jeudi dernier. Cependant, en raison d'un retard dans la délivrance des documents, Piette n'a pas pu enfiler l'uniforme, samedi, dans un gain de 2-1 sur l'Orlando City SC.

Le Repentignois de 22 ans devrait donc admissible à jouer samedi contre l'Union à Philadelphie.

« Si tout est réglé, c'est sûr qu'il va être dispo pour nous et qu'il va faire le voyage », a révélé l'entraîneur de l'équipe.

Piette apporterait une nouvelle dimension au milieu de terrain de l'Impact. Rappelant que son surnom est « Bulldog », le gardien Bush a vanté ses capacités de récupération de ballon et sa détermination. « Il joue différemment de nos joueurs actuels. Tout le monde a son propre profil. »

Piette a disputé 46 matchs en troisième division espagnole au cours des deux dernières années, dont 32 avec le CD Izarra la saison dernière. Il s'était joint au Deportivo La Coruna, en 2014, et a été prêté au Racing de Ferrol durant la saison 2015-2016. Il avait précédemment évolué en Allemagne, en 2013 et 2014, avec le club Fortuna de Düsseldorf.

Il a joué son soccer amateur au Québec avec le FC Boisbriand, avant de se joindre à FC Metz en France, de 2009 à 2012, grâce à un partenariat avec la Fédération de soccer du Québec.

Sur la scène internationale, Piette a participé à 35 matchs de l'équipe canadienne. Il a réussi deux passes décisives. Il a récemment brillé à la Gold Cup, en juillet, où le Canada a atteint les quarts de finale.

Quant à Ballou, sa présence samedi est incertaine, à cause de la blessure qui l'indispose toujours. Il s'est d'ailleurs entraîneur en solitaire, mercredi, mais il pourrait réintégrer le reste du groupe jeudi, si tout va bien, a indiqué Biello.

« On sort d'un match où on a bien fait. À Philadelphie, [...] si on peut bien jouer pendant les 15 premières minutes, nous allons connaître du succès », a conclu un Evan Bush confiant.

(D'après des informations recueillies par Julien Lamoureux)

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine