Retour

Benoît Huot n’est pas prêt à prendre sa retraite

Le nageur paralympique Benoît Huot sait que ses meilleures années sont derrière lui, mais il ne souhaite pas mettre un terme à sa carrière de sitôt.

« Je vais me rendre aux prochains mondiaux en 2017 (en mars à Windsor), mais je ne pense pas avoir l’énergie de faire un autre quatre ans [pour arriver aux Jeux de Tokyo] », a dit Huot en entrevue à Radio-Canada Sports.

« J’ai répété plusieurs fois après les Jeux de Rio que ça serait mes derniers, mais j’aimerais tellement avoir 20 ans pour avoir un autre 10 ans devant moi parce que j’adore ce que je fais! »

Malgré ses 32 ans, Huot a encore le feu sacré. « Je suis un passionné de mon sport. J’adore l’entraînement, mais je suis conscient que l’espérance de vie d’un athlète - et surtout d'un nageur - est limitée.

« Il y en a très peu dans la trentaine. Les jeunes poussent et les médailles sont difficiles à aller chercher. »

Que ce soit dans les compétitions de calibre mondial ou non, le sport sera toujours partie intégrante de sa vie.

« J’aime pouvoir me dépasser au quotidien. Il y a toujours une chose qu’on peut peaufiner. C’est la beauté d’être dans le sport aussi longtemps. Oui, on atteint un plateau, mais la beauté de la vie, c’est qu’on peut toujours s’améliorer et apprendre de nos erreurs. C’est que ce j’ai essayé de faire. À 32 ans, j’ai pu faire deux meilleurs temps sur les trois épreuves auxquelles je participais.

« Pour les milliers de fois que j’ai nagé le 200 m et le 400 m, j’ai réussi à Rio, à mes derniers paras de faire mon meilleur chrono… C’est ce qui me rend le plus fier. »

Plus d'articles

Commentaires