Retour

Bergevin ravi de son acquisition, Domi sous contrat avec le Canadien

Marc Bergevin est convaincu que l'arrivée de Max Domi, acquis vendredi soir contre Alex Galchenyuk, améliorera la formation montréalaise à « court, moyen et long termes ».

« Ce sont deux joueurs différents. Max est rapide, il a de l'énergie, il bouge bien la rondelle, il a du caractère. Honnêtement, il veut jouer à Montréal, il est fier et il veut faire partie de la grande famille du Canadien. C'est important pour nous », a expliqué le directeur général.

D'ailleurs, Bergevin n'a pas mis de temps avant d'officialiser une nouvelle entente avec Domi.

Le principal intéressé a paraphé un pacte de deux saisons qui prendra effet cet automne. Le contrat signé samedi lui rapportera 3,15 millions de dollars annuellement.

Domi a avoué qu'il avait été « quelque peu surpris » lorsqu'on lui a annoncé de faire ses valises pour prendre la direction de la métropole québécoise.

Le fils de Tie Domi, ancien redresseur de torts des Maple Leafs, est enchanté de débarquer dans un marché où les amateurs sont fervents de hockey.

« J'ai grandi dans une atmosphère qui s'y apparente à Toronto. C'est un peu différent, mais Toronto demeure l'un des plus grands marchés de hockey [...] Je ne veux pas manquer de respect à l'Arizona, mais je suis excité de jouer avec les projecteurs de Montréal braqués sur moi. »

« [Le Centre Bell] est probablement la patinoire la plus plaisante à jouer, a-t-il affirmé. Les partisans montréalais sont les meilleurs, pas seulement au hockey, mais tous sports confondus. Je suis fébrile à l'idée d'endosser ce chandail et de représenter ce groupe de supporteurs. C'est tout un honneur! »

Un ailier avant tout

L'éternelle question à savoir si Galchenyuk est un joueur de centre ou un ailier ne fera désormais plus les manchettes. Qu'en est-il de Domi, qui a évolué aux deux positions par le passé?

« C'est un ailier, a indiqué Bergevin. C'est certain que l'an dernier il a joué durant une période de temps au centre. Il peut dépanner au centre, il l'a fait en Arizona, mais [...] on est conscients que c'est un ailier. »

Domi a conclu chacune de ses trois saisons professionnelles avec les Coyotes parmi le top 3 des pointeurs. Il a respectivement enregistré 52, 38 et 45 points.

Sa deuxième campagne dans la LNH a été écourtée à 59 matchs en raison de blessures. Il a affiché un rythme de production identique durant ses deux premières saisons.

Bergevin ne croit pas que le développement de Galchenyuk a été ralenti en raison d'un manque de confiance de part et d'autre entre la direction et l'attaquant américain.

« Alex a eu des occasions, il y a des périodes où il a bien produit, d'autres ont été plus difficiles. Ça fait aussi partie de la progression d'un jeune joueur. »

« On a décidé de faire un changement, d'amener un joueur qui a aussi eu un peu de difficultés en Arizona, mais qui est plus jeune, qu'on contrôle plus longtemps [...] Il y a aussi de la valeur là-dessus », a-t-il renchéri.

Domi a été sélectionné au 12e échelon par les Coyotes lors de l'encan 2013.

Le Manitobain, âgé de 23 ans, compte 36 buts et 99 mentions d'assistance, pour un total de 135 points, en 222 rencontres. Il a également maintenu un rendement de -13 jusqu'ici et a écopé de 185 minutes de punition.

Le Canadien économisera 1,75 M$ sur la masse salariale à la suite de la transaction. Galchenyuk touchera 4,9 M$ par campagne jusqu'en 2020 et pourrait devenir joueur autonome sans compensation à l'issue du contrat.

Plus d'articles