Retour

Bergevin veut maintenir le cap, mais espère un changement pour la suite

Déçu de la tournure de cette saison, Marc Bergevin n'est pas encore prêt à oublier une participation aux séries ce printemps. C'est ce qu'a affirmé le directeur général du Canadien de Montréal, lors de son bilan de mi-saison, dimanche.

Bergevin a défendu ses joueurs, malgré leur mauvais début de saison, notamment Karl Alzner, Carey Price, Jonathan Drouin et Max Pacioretty.

« C'est certain qu'il y a des joueurs qui n'ont pas été aux attentes de l'organisation, et je vais aller jusqu'à dire à la hauteur de leurs propres attentes. Je crois que si vous parliez à Karl, il vous dirait que le meilleur est à venir. »

Bergevin a tenu à rappeler que son travail n'est pas une science exacte. « Après l'échange pour Drouin, beaucoup de personnes pensaient que la chimie serait bonne avec Max. Il n'y en a pas de chimie [...] C'est pas la faute de personne, mais c'est une réalité », a-t-il indiqué.

Le directeur général a d’ailleurs indiqué que, dans un monde idéal, Drouin jouerait à l’aile. « Ça, c’est si nous avions ce joueur de centre de premier plan. »

Alors que sur bien des tribunes, partisans et commentateurs réclament une reconstruction en règle, avec la transaction des plus gros morceaux de l'équipe, Bergevin a préféré parler d'un « redémarrage » (en anglais : reset).

« Je crois qu'il y a beaucoup de gardiens qui sont encore capables de bien performer dans la trentaine, et Carey Price est encore loin de ça. Même chose pour Shea Weber. [Même s'il est plus vieux], il apporte à l'équipe des qualités impondérables, et il était encore parmi les joueurs avec le plus de temps de glace... »

Quant à savoir s'il y aurait un jalon dans la saison qui forcera Bergevin à liquider certains actifs pour amener du sang neuf, il est trop tôt pour qu'il se prononce. « Honnêtement, je ne le sais pas. Il y a tellement de parités dans la ligue, la marge est très mince. Je ne sais pas quand ça sera exactement, mais il va falloir prendre ces décisions-là éventuellement », a dit Bergevin.

L'affaire Markov

Décriée par plusieurs observateurs, la fin de l’association entre le Canadien et le défenseur Andrei Markov est revenue sur la sellette.

Bergevin a assuré que les négociations avaient été menées de bonne foi, mais que c’est le Russe qui n’était pas intéressé à revenir. « Je crois que nous avons toujours bien traité Markov dans l’organisation, il a été un joueur important pour le Canadien. C’est dommage qu’on n’ait pas pu s’entendre.

« Aussi, c’était la première fois que j’avais à négocier directement avec un joueur [Markov n’a pas d’agent]. Markov, vous le savez, c’est un homme de peu de mots. Peut-être que s’il avait eu un agent, les choses se seraient passées différemment. »

Après 41 matchs, le Tricolore présente une fiche de 17-20-4. Les hommes de Claude Julien ont un différentiel de -24.

Les 38 points engrangés placent le Canadien en 14e place de l'Association de l'Est, à 8 points des Hurricanes de la Caroline et d'une place en séries.

Même s'il a été incommodé par un virus au cours des derniers jours, Carey Price sera devant le filet du Canadien dimanche soir, quand l'équipe affrontera les Canucks de Vancouver.

L'équipe a confirmé la nouvelle environ deux heures avant le début de la rencontre.

Les Canucks n'ont qu'une victoire à leurs huit dernières rencontres (1-5-2). Ils ont perdu 3-2 en fusillade face aux Maple Leafs, samedi à Toronto.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »