Retour

Beterbiev et Kölling ne croiseront pas les gants

Le Groupe Yvon Michel (GYM) a annoncé mercredi que le combat opposant Artur Beterbiev (11-0-0, 11 K.-O.) à Enrico Kölling (23-1-0, 6 K.-O.), prévu le 29 juillet prochain au Barclays Center de New York, n'aura pas lieu.

Une demande de visa d’entrée aux États-Unis refusée à Beterbiev serait la cause de l'annulation du championnat éliminatoire IBF des mi-lourds. Les avocats de l'organisation québécoise ont tenté d'infirmer cette décision, mais sans succès.

GYM s'est ensuite retiré de la confrontation après qu'il se soit entretenu avec Daryl People, président de l'IBF, Leon Margules, promoteur de boxe, et Chris Meyer, représentant du promoteur d’Enrico Kölling.

Le Centre Vidéotron, à Québec, avait d'abord été pressenti pour présenter le duel mettant aux prises Beterbiev à Kölling. À la suite d'une analyse de rentabilité, la décision a été prise de déplacer l'affrontement en sol américain.

Le Barclays Center ainsi que le Rabobank Theater, à Bakersfield en Californie, ont été les deux endroits ciblés pour succéder au Centre Vidéotron. Le domicile des Islanders de New York et des Nets de Brooklyn, entre autres, a finalement été retenu, mettant un terme au processus visant à désigner l'emplacement du combat.

« Selon notre compréhension, l’IBF va redémarrer la procédure d’appel d’offres afin de permettre la tenue prochaine de ce championnat éliminatoire », a indiqué GYM par voie de communiqué.

La confrontation entre Beterbiev et Kölling mènera à la position d'aspirant obligatoire au titre IBF des mi-lourds. La ceinture en question est actuellement détenue par l'Américain Andre Ward (32-0-0, 16 K.-O.), invaincu en 32 affrontements répertoriés sur près de 13 ans.

Le boxeur montréalais d'origine russe est actuellement classé au 2e rang de ce classement, un échelon devant l'Allemand.

Plus d'articles

Commentaires