Retour

Bruit des concerts à Saint-Lambert : nouveau rebondissement judiciaire

La saga du volume de la musique provenant du parc Jean-Drapeau n'est pas terminée. La Ville de Saint-Lambert a obtenu mardi un jugement favorable devant la Cour supérieure qui lui permettra de demander une injonction permanente pour faire réduire le bruit des concerts.

Un texte de Thomas Gerbet

Le juge rejette la requête en irrecevabilité adressée par la Ville de Montréal, le parc Jean-Drapeau et L'Aréna des Canadiens Inc. (propriétaire du promoteur de concerts evenko). Ces derniers demandaient à la Cour de ne pas considérer la procédure intentée par Saint-Lambert, sous prétexte que la Municipalité de la Rive-Sud invoquerait injustement la Loi sur la qualité de l'environnement.

Saint-Lambert affirme être victime d'une contravention à la loi en subissant les effets d'un contaminant : le bruit. La partie adverse répliquait que si contravention à la loi il y a, celle-ci ne se produit pas sur le territoire de Saint-Lambert, donc la Municipalité n'a pas d'intérêt juridique pour agir. Le juge a pris parti pour la Ville de la Rive-Sud dans ce débat.

En juillet dernier, une première demande de Saint-Lambert, pour une injonction provisoire, avait été rejetée par la Cour supérieure. Le juge avait reconnu le préjudice de la Municipalité de la Rive-Sud, mais avait conclu que les préjudices seraient encore plus élevés pour la Ville de Montréal, le parc et le promoteur des concerts.

Dans sa décision, la Cour supérieure estimait que la Ville de Montréal et evenko pouvaient subir un préjudice en raison des pertes économiques liées à une réduction du niveau sonore. Les avocats des défenderesses invoquaient des risques de perte d'image, de réputation et d'argent. Ils avaient notamment affirmé que des artistes pourraient refuser de se produire à Montréal si la puissance sonore sur scène n'était pas d'au moins 105 dB.

La saga judiciaire a déjà coûté près de 200 000 $ en frais d'avocats à la Municipalité d'un peu plus de 20 000 résidents. Saint-Lambert a aussi été l'objet d'une parodie lors du Bye Bye 2015, à Radio-Canada.

Vue du parterre du projet d'amphithéâtre au parc Jean-Drapeau. Photo : Ville de Montréal

D'ici 2019, le parc Jean-Drapeau abritera un nouvel amphithéâtre naturel qui permettra d'accueillir jusqu'à 65 000 spectacteurs. Rien pour rassurer les résidents de Saint-Lambert.

Plus d'articles

Commentaires