Retour

« C’est certain que nous sommes fiers » -Jason Di Tullio

Les noms de Ballou Jean-Yves Tabla et Anthony Jackson-Hamel sont sur toutes les lèvres des amateurs de soccer montréalais depuis que les deux Québécois connaissent du succès avec l'Impact. Les dirigeants du club ne peuvent que se réjouir de voir certains de leurs produits locaux se développer avec le grand club.

C’est le cas de l’entraîneur adjoint Jason Di Tullio qui a été aux premières loges pour voir ces jeunes joueurs progresser.

« Quand ils ont fait le saut avec la première équipe, nous étions très contents. C’est certain que nous sommes fiers parce que nous les avons vus grandir. Maintenant, ils sont avec les « big boys » et c’est à eux de gagner leurs minutes. Il n’y a pas de cadeau. S’ils le méritent, ils vont jouer », souligne-t-il.Di Tullio est persuadé que la chance n’a rien à voir avec les trois buts marqués par Jackson lors des deux derniers matchs. Si le Québécois connaît du succès, c’est avant tout grâce à son éthique de travail lors des entraînements.« Il débloque parce qu’il travaille fort. Nous tentons d’instaurer une mentalité à l’entraînement selon laquelle n’importe qui peut être appelé à jouer à n’importe quel moment. Avec les longs voyages et la durée de la saison, tout le monde va avoir une chance de jouer », affirme-t-il.« C’est à lui de garder les pieds sur terre et de bien se rappeler pourquoi il a du succès, que c’est à cause de ce qu’il fait tous les jours, à l’entraînement », ajoute l’entraîneur.Un répit pour PiattiLes entraîneurs ne sont pas les seuls à être enchantés par les performances des jeunes Québécois. Nacho Piatti avoue ressentir beaucoup moins de pression depuis qu’il peut compter sur Ballou pour générer de l’attaque en milieu de terrain.

« Quand Ballou est sur le terrain, ça me facilite la vie et ça facilite la vie à toute l’équipe. Il donne plus de possibilités et de chances de marquer à l’équipe. Ballou, c’est un très grand joueur. Il fait des choses magnifiques. Il est jeune, mais il est prêt à jouer », mentionne Piatti.Ces récents succès créent inévitablement une compétition interne, situation qui est très bénéfique aux yeux des entraîneurs.« Ça pousse les joueurs qui sont sur le terrain de savoir qu’il y a de jeunes joueurs sur le banc qui peuvent prendre leur place. C’est un gros avantage », indique Jason Di Tullio.

L’Impact de Montréal n’a pas encore confirmé quels joueurs amorceront le match contre les Whitecaps de Vancouver qui sera disputé samedi, à 15 h (HAE), au stade Saputo.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine