Retour

« C'est seulement cinq matchs » - Michel Therrien

Si certains voient loin quand on pense au Canadien et à sa fiche historique de cinq victoires en cinq matchs, Michel Therrien, lui, pense simplement à demain.

Un texte de Diane Sauvé

« Il reste beaucoup de travail à faire, indique l'entraîneur-chef. Et honnêtement, la seule chose qui m'importe, c'est le match de demain. Il y a plein d'équipes qui veulent gagner la Coupe Stanley, nous ne sommes pas différents des autres. Mais on va prendre les étapes une à la fois. »

Therrien dit être emballé par la composition et l'attitude de ses troupes. Il utilise ses quatre trios à profusion et ça aide, explique l'entraîneur. Même si le temps de glace de plusieurs joueurs diminue.

« Certains sont habitués de jouer 16-17 minutes; maintenant ils tombent à 12-13-14 minutes. Ça n'empêche pas les gars d'être productifs offensivement. Au contraire, je trouve qu'on est capables de mettre des gars sur la patinoire qui ont beaucoup d'énergie. »

Le Tricolore impressionne par la qualité de son jeu en ce début de saison. Il a notamment continué d'exercer de la pression jeudi soir contre les Rangers de New York même avec l'avance d'un seul but. Pour Max Pacioretty, c'est un signe de maturité.

« On progresse à ce chapitre, affirme le capitaine. Ces dernières années, nous jouions trop sur les talons. Ce n'était pas un problème de système de jeu ou d'entraîneurs, mais simplement un manque d'expérience. »

Le Canadien (5-0) accueillera les Red Wings samedi soir au Centre Bell. Détroit a encaissé sa première défaite cette saison vendredi soir contre la Caroline.

Une équipe qui se débrouille plutôt bien malgré le départ de son entraîneur vedette, Mike Babcok. Et des succès qui ne surprennent pas Michel Therrien.

« Leur structure est quand même très bonne, explique le pilote du CH. On n'a pas recommencé à zéro. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine