Retour

« C’est une victoire d’équipe » - Laurent Duvernay-Tardif

Les Chiefs de Kansas City ont signé une victoire cruciale de 29-28 contre les Falcons d'Atlanta dimanche.

Avec quatre matchs à faire au calendrier, ils maintiennent ainsi le rythme avec les Raiders d’Oakland, les meneurs de la division Ouest de l’Américaine et leur adversaire de la semaine prochaine.

« Ça en dit long, a dit après le match le Québécois Laurent Duvernay-Tardif, joueur de ligne offensive des Chiefs. C’est une victoire d’équipe. C’est certain qu’on aimerait que ça soit moins serré des fois, mais c’est la réalité du football de la NFL.

« C’était un match difficile pour notre défense, mais ils ont fait du bon boulot. »

Les Falcons (7-5) ont effacé un retard de 27-16 et ont pris les devants 28-27 sur une passe de touché de cinq verges d'Aldrick Robinson avec 4:32 à faire.

Ils ont tenté un converti de deux points, espérant obtenir un coussin de trois points. Cependant, Eric Berry a intercepté une passe de Ryan et a traversé le terrain pour placer les Chiefs (9-3) en avant pour de bon.

Berry avait réussi un autre jeu important avec moins d'une minute à faire en première demie. Il a intercepté une passe de Ryan au centre du terrain puis filé sur 37 verges pour un touché. Après avoir atteint la zone des buts, le natif de la banlieue d'Atlanta a remis le ballon à sa mère, dans les gradins du Georgia Dome.

Les Chiefs avaient aussi inscrit un touché sur une feinte de botté de dégagement. Albert Wilson avait reçu la remise, puis avait couru sur 55 verges jusque dans la zone des buts pour creuser l'écart au troisième quart.

Place aux Raiders

Kansas City aura maintenant une semaine écourtée pour se préparer à la visite d’Oakland, jeudi. « C’est un gros match de division. On garde une mentalité d’un match à la fois et dès demain (lundi) matin, on va se mettre à les étudier.

Duvernay-Tardif assure que les Chiefs abordent ce match avec tout le respect qu’ils doivent aux Raiders.

« Une chose est certaine, c’est qu’on ne peut pas se fier à notre premier match contre eux (une victoire de 26-10 des Chiefs en Californie, le 16 octobre). C’est une équipe qui a fait beaucoup de progrès ces dernières années, elle est bien construite, mais nous aussi. »

La présence d’Oakland au sommet du classement de la division en dit long sur sa force. « C’est la division la plus forte. Même les Chargers qui sont présentement derniers pourraient être des meneurs ailleurs. »

Relations Canada-États-Unis

L’élection de Donald Trump à la présidence américaine n’a pas fini de faire couler de l’encre, mais dans le vestiaire des Chiefs, on ne parle pas de politique.

« Dans le vestiaire, la règle est qu’on ne parle pas de certaines choses, dont la politique, a dit Duvernay-Tardif, lorsqu’on lui a demandé si ses coéquipiers lui posaient des questions sur la vie au nord de la frontière.

« C’est une question de chimie d’équipe. On respecte l’opinion de tout le monde, mais en même temps, c’est un sujet sensible. Le plus important, c’est que l’équipe reste soudée et qu’on tire tous dans la même direction. »

Cependant, Duvernay-Tardif n’a pas à donner de cours sur le football canadien.

« La plupart des gars connaissent quelqu’un qui a déjà joué ou qui joue dans la Ligue canadienne de football. Ils connaissent la ligue, ils connaissent les règlements.

« On n’a pas regardé la Coupe Grey parce qu’on avait un match en même temps, mais on savait que ça se passait. Les gars sont bien au courant. »

Là où il reste du travail à faire, c’est au niveau universitaire canadien. Duvernay-Tardif a joué son football à l’Université McGill.

« Disons que de ce côté-là il faut encore que je défende ma ligue! Mais en même temps, la compétition est tellement forte dans les collèges américains, je ne sais pas si c’est tellement plus facile de se rendre dans la NFL par la NCAA.

« Il y a tellement d’équipes en première, deuxième ou même troisième division. Je serais curieux de voir statistiquement qui a le plus de chances de se tailler une place dans la NFL.

« D’une façon ou d’une autre, je suis toujours prêt à défendre le sport universitaire canadien! »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine