Retour

Canadien-Sabres : deux casse-tête incomplets en ouverture

BUFFALO - Michel Therrien s'est levé à 5 h 15 jeudi pour s'assurer que tout serait en place pour le premier match de la saison. Rien n'avait changé! Il manquera un morceau important dans son casse-tête lorsque le Canadien inaugurera sa saison contre les Sabres, en soirée : Carey Price.

Un texte de Jean-Patrick Balleux

Le gardien Robin Lehner affrontera Al Montoya, appuyé par Charlie Lindgren rappelé des IceCaps de Saint-Jean (T.-N.-L.) pour combler l'absence de Price, affecté par un virus.

« Le fait que Montoya ne soit pas une recrue va calmer les choses », a indiqué Therrien.

L'entraîneur saura plus tard dans la journée si son no 31 allait rejoindre l'équipe à Ottawa vendredi en vue du deuxième match contre les Sénateurs.

Si Shea Weber avait apporté sa cassette de la Coupe du monde en répétant que c'était un match comme un autre, Max Pacioretty a rappelé que les Sabres étaient une équipe dangereuse. 

« Ils ont les joueurs pour accéder aux séries [...] L'été dernier était beaucoup trop long. C'est une nouvelle année et il faut bien la commencer », a conclu le capitaine.

D'ailleurs, le Canadien n'a jamais remporté un match d'ouverture contre les Sabres.

Eichel aussi absent

Si le meilleur gardien du monde manque à l'appel, à Buffalo, l'absence de Jack Eichel se fera sentir.

Tour à tour, les deux anciens joueurs du Tricolore Brian Gionta et Josh Gorges ont rappelé à quel point la perte de l'attaquant, victime d'une bête entorse à la cheville gauche mercredi, était importante. 

« Une dure perte, mais on a assez de profondeur dans ce vestiaire pour combler son absence », a confié Gionta, convaincu que les siens allaient pouvoir aller de l'avant.

L'entraîneur-chef Dan Bylsma a indiqué que l'absence de son meilleur attaquant se compterait en semaines et non en jours.

« C'est frustrant en premier lieu pour lui, mais c'est ça le sport. En tant qu'équipe, il faut savoir se relever de cette malchance », a dit Josh Gorges, très fébrile à l'idée d'ouvrir sa saison jeudi soir.

« Le premier match est toujours rempli de passion et d'émotions. Les 10 premières minutes sont comme des montagnes russes. Tu sens la foule et l'énergie. Mais il ne pas s'arrêter à ton adversaire, même si c'est très spécial de croiser ton ancien club », a poursuivi Gorges.

Même constat du côté de Nicolas Deslauriers, le joueur francophone des Sabres. Le produit des Huskies de Rouyn-Noranda et des Olympiques de Gatineau entame sa quatrième saison à Buffalo. Il a inscrit 6 buts et 6 passes en 70 matchs en 2015-2016.

« Ce sont des choses qui arrivent. C'est décevant juste avant le premier match de la saison, a dit Deslauriers. Mais je pense que c'est pour ça qu'on est allés chercher beaucoup de potentiel pour que quelqu'un puisse prendre sa place. C'est sûr qu'il n'y a personne qui peut remplacer Jack Eichel, mais les 18 autres gars peuvent amener quelque chose de plus. »

Phillip Danault a expliqué qu'Eichel ou non, le Canadien sera prêt. « On va se préparer de la même façon. Ce n'est pas un joueur qui change une équipe. »

Le baptême de Sergachev et compagnie

« C'est incroyable. Je viens d'être repêché et me voilà à mon premier match », a dit Mikhail Sergachev.

L'exploit est d'autant plus important que le défenseur est le plus jeune joueur de la ligue.

« Il va être nerveux au début du match, ce qui est tout à fait normal. Mais on est conscients qu'on monte à un autre niveau. Il démontre une belle confiance et on va le laisser aller », a soutenu Therrien.

L'entraîneur a l'habitude de piquer une jasette et d'encadrer mentalement les recrues avant un premier match préparatoire. À quelques heures d'un vrai premier match, il laisse les vétérans s'occuper des jeunes.

Du côté des Sabres, Kyle Okposo et Dmitry Kulikov, toujours blessés, passeront leur tour, a confirmé Bylsma après l'entraînement des siens.

On y a notamment vu Ryan O'Reilly mener le premier trio avec Evander Kane à sa gauche et Sam Reinhart à sa droite.

Jeff Petry a patiné jeudi matin et pourrait jouer samedi contre les Sénateurs s'il se sent bien.

Matthews fait jaser

Au-delà de l'ouverture de la saison, les quatre buts d'Auston Matthews à son premier match dans la LNH avec les Maple Leafs ont fait réagir.

« C'est tout un exploit. C'est rafraîchissant de voir des jeunes arriver dans la Ligue nationale et d'être capables de performer comme ça », a dit Therrien.

« L'objectif au hockey est de mettre la rondelle dans le filet. Mais quand tu le fais quatre fois. Dans le même match! », a indiqué Pacioretty, pensant au départ que c'était une blague, mais très fier de rappeler que Matthews était un joueur américain comme lui. 

« Je vais essayer d'en faire cinq, a lancé avec humour Andrew Shaw, défié par Alexander Radulov durant son entrevue. C'était incroyable. C'est quelque chose qui ne s'oublie pas. »

Les trios des Sabres :

  • Kane-O'Reilly-Reinhart
  • Ennis-Larsson-Foligno
  • Moulson-Girgensons-Fashing
  • Deslauriers-Grant-Gionta

Les trios du Canadien : 

  • Pacioretty-Galchenyuk-Gallagher
  • Lehkonen-Plekanec-Radulov
  • Carr-Desharnais-Shaw
  • Danault-Mitchell-Byron

Plus d'articles