Retour

Candidate dans Pierrefonds-Roxboro, la chef de Vrai Changement pour Montréal garde un oeil sur la Ville centre

Deux ans après l'élection de sa fondatrice Mélanie Joly à la Chambre des communes, le parti Vrai Changement pour Montréal existe toujours, même s'il n'a pas les mêmes ambitions. Sa chef actuelle, Justine McIntyre, dit regretter parfois de ne pas s'être présentée comme candidate à la mairie de la Ville, elle qui sollicite plutôt la confiance des électeurs pour diriger l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro.

« Il y a des jours où je suis bien tentée de dire que ça aurait été vraiment le fun de me présenter à la mairie de Montréal, quand je vois la campagne, mais on a décidé, il y a six mois, de miser sur nos équipes locales, donc je fais combat à côté de mes soldats, ici en arrondissement », explique la conseillère de ville sortante du district Bois-de-Liesse.

Avec des promesses de nouvelles lignes ou prolongement de métro pour Valérie Plante, de Projet Montréal, et Jean Fortier, de Coalition Montréal, de nouveaux complexes sportifs et du retour de la course de formule électrique pour le maire sortant Denis Coderre, Justine McIntyre se demande si les électeurs ont vraiment un bon choix à la mairie de Montréal.

« Je trouve un peu désolant de ne pas avoir quelqu'un qui représente une voix de raison qui va arriver et qui va dire : je ne vais juste pas gaspiller votre argent, je vais proposer de compléter les projets déjà sur la planche, par rapport au métro par exemple. On a de beaux projets qui doivent être complétés avant de rêver à autre chose », dit-elle.

Vrai Changement pour Montréal a une vingtaine de candidats répartis surtout dans les arrondissements de l'ouest de l'île. Le parti a recruté, par exemple, Bernard Blanchet, qui a déjà présidé le caucus des élus d’Union Montréal, à titre de candidat à la mairie de l’arrondissement de Lachine, où il affrontera notamment Claude Dauphin, le maire sortant, un autre ex-élu d’Union.

La formation a cependant perdu quelques élus au profit d’autres partis depuis 2013. Par exemple, Lorraine Pagé, qui était devenue indépendante en décembre 2015, a finalement rejoint l’Équipe Coderre. Dans L’Île-Bizard-Sainte-Geneviève, le maire d’arrondissement sortant, Normand Marinacci, et les conseillers Christian Larocque et Jean-Dominique Lévesque-René ont accepté l’invitation de Projet Montréal et de sa chef Valérie Plante, en juin dernier.

L'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro est dirigé depuis 2013 par Jim Beis, d'Équipe Coderre, qui est de nouveau candidat.

Justine McIntyre affirme toutefois que les électeurs ont été déçus par Denis Coderre. « Ils ne sont pas contents de ce qui a été fait ici depuis quatre ans, ils ne sont pas contents de comment on a traité les inondations, par exemple, ils ne sont pas contents avec le développement de L'Anse-à-l'Orme. Et le fait que le maire vienne ici avec ses bottes de pluie pour dire que tout va bien, quand tout le monde est encore sous l'eau, ce n'est pas drôle, c'est une gifle. Et que le maire vienne ici pour faire du marteau-piqueur sur le béton de Postes Canada, c'est tout ce qu'on a vu du maire », résume-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine