Si l'on s'en tient à Carey Price, il sera en poste jeudi soir pour affronter les Coyotes de l'Arizona au Centre Bell. Après avoir participé à un troisième entraînement sur la glace mercredi, le gardien du Canadien aimerait revenir au jeu.

Un texte de Jean-Patrick Balleux

« J'ai eu la grippe et elle a duré un peu plus longtemps que prévu. J'ai perdu environ 7 ou 8 livres. Heureusement qu'il y avait les séries au baseball. J'aimerais jouer, mais on va voir comment je vais me sentir demain (jeudi). On prendra une décision à ce moment », a dit Price à son premier point de presse depuis plus d'une semaine.

Une grippe sévère lui a fait rater les trois premiers matchs de la saison, dont le match d'ouverture au Centre Bell mardi. Il était quand même présent pour la présentation des joueurs et il a été le plus applaudi.

« Mon niveau d'énergie est presque revenu à la normale. Tout le monde a déjà eu la grippe. Vous savez que ça prend quelques jours avant [de mieux se sentir]. »

Therrien pouffe de rire

L'entraîneur-chef Michel Therrien, lui, a mal caché son désir de confirmer Price comme partant pour le prochain match.

« Demain, on va réévaluer la situation. Quand Carey va être prêt, il va s'asseoir avec l'équipe médicale. Lui a hâte de jouer, moi aussi j'ai hâte de le voir dans le filet, les partisans aussi. Mais au moment où on se parle, c'est sa première vraie bonne journée. C'est très encourageant. »

En fin de point de presse, il a éclaté de rire en rappelant qu'il n'avait rien à dissimuler dans le dossier.

« L'idéal est qu'il joue 60 matchs. Ce n'est pas parce qu'il en a raté au début qu'on va presser le citron [...] Je ne peux pas vous garantir à 100 % [qu'il jouera jeudi], même si j'aimerais ça. Je n'ai pas la réponse, et je suis transparent avec ça », a dit Therrien avant de pouffer de rire.

Beau dilemme pour un entraîneur. D'un côté, le meilleur gardien du monde qui revient d'un congé forcé. De l'autre, Al Montoya, embauché comme auxiliaire sur le marché des joueurs autonomes l'été dernier, qui a galvanisé les troupes depuis trois matchs avec deux victoires, dont un jeu blanc et une défaite en tirs de barrage. 

Sergachev pour un troisième match

Par ailleurs, Mikhail Sergachev aura sans doute droit à un troisième départ contre les Coyotes. Therrien a avoué que, mardi, le grand nombre de pénalités dans le gain de 4-0 contre les Penguins l'a obligé à retrancher des minutes sur le temps de jeu du défenseur de 18 ans.

« Nous avons un plan avec le jeune homme. C'est un processus, mais il fait de bonnes choses [...] Il y a de bonnes chances qu'il joue demain (jeudi) », a indiqué l'entraîneur.

Sergachev a bénéficié de 13 présences pour un total de 8 min 30 s de jeu. 

« J'ai compris ce que l'entraîneur a fait. J'ai 18 ans. Ce sont mes premiers matchs dans la LNH. Je ne lui en veux pas. Je suis à l'aise avec mes huit minutes. Je suis en train d'apprendre », a expliqué le joueur qui tente de forcer l'organisation à le garder au-delà des neuf matchs d'audition au terme desquels il pourrait être renvoyé à son club junior à Windsor.

Le défenseur avait un spectateur attentif à l'entraînement. Son père, spécialement venu de Russie cette semaine, épiait les gestes du club en compagnie du père d'Alex Galchenyuk. Mikhail avait l'intention de jouer au guide touristique en après-midi pour faire découvrir Montréal à sa famille.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque