Retour

Christian Picard, candidat péquiste dans Chambly

Le Parti québécois a choisi Christian Picard pour tenter de ravir à la Coalition avenir Québec (CAQ) la circonscription de Chambly. Le chef Jean-François Lisée en a fait l'annonce dimanche lors de la présentation de son candidat.

Le PQ mise sur un candidat d'expérience et ancré dans sa communauté pour reprendre cette circonscription située en Montérégie lors de la prochaine élection provinciale.

Christian Picard est actuellement directeur de cabinet dans l'administration de la mairesse d'arrondissement de Lachine, Maja Vodanovic, de Projet Montréal. Il a déjà occupé la fonction de chef de cabinet au ministère québécois de l'Environnement.

Le candidat Christian Picard réside à Chambly. « En étant en entreprise ici, j'ai développé [des liens] avec la communauté des affaires, mais je me suis impliqué également dans le communautaire », indique le candidat péquiste.

M. Picard n’en est pas à sa première tentative pour se faire élire. En 2015, lors des élections générales fédérales, M. Picard s'était présenté dans la circonscription de La Prairie pour le Bloc québécois.

Il avait terminé au deuxième rang derrière le libéral Jean-Claude Poisson. Un peu plus de 10 points de pourcentage séparaient les deux candidats.

Un capital de sympathie

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, estime que la circonscription de Chambly est prenable.

« Le Parti québécois a longtemps et bien représenté la circonscription de Chambly, et je pense qu'on a un capital de sympathie qui est important », estime M. Lisée.

À la précédente élection, le candidat de la Coalition avenir Québec, Jean-François Roberge, avait réussi à déloger l'ex-ministre de la Justice, Bertrand St-Arnaud, avec une avance de 408 votes.

Enjeux locaux

Jean-François Lisée assure que la mobilité est un des enjeux qui préoccupe les électeurs de la circonscription. « Nous, on est prêt à faire quelques élargissements, la 112 ou d'autres, mais en axant sur l'autopartage, le covoiturage, les transports en commun », a dit le chef péquiste.

Le Parti québécois propose aussi des mesures pour les familles de la région comme des places en garderie.

Rajeunir l'image du parti

Jean-François Lisée présidera lundi une réunion du caucus péquiste, à la veille de la rentrée parlementaire.

Le PQ tente de rajeunir son image. M. Lisée a annoncé vendredi un remaniement de son équipe.

La députée Catherine Fournier, notamment, a pris du galon, de même que le leader parlementaire Pascal Bérubé, ainsi que le député Mathieu Traversy.

Avec les informations de Diana Gonzalez

Plus d'articles